back to top
35.4 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 15:08
spot_img

L’ambassade de France, François Barateau, a visité les projets soutenus par le Piscca

Ambassade de France

François Barateau a visité les projets soutenus par le Piscca

Créé en 2015 par la fusion du F.s.d (Fonds social de développement) et du F.a.s.c.s (Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud), le Piscca (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs) est un instrument financier du Ministère français des affaires étrangères, mis en œuvre par les Ambassades de France, afin de soutenir et renforcer les initiatives des sociétés civiles locales, dans leur contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations. Grâce à cet instrument, 14 associations congolaises œuvrant dans la santé, l’assainissement et les questions de développement ont bénéficié d’un soutien technique et financier, d’un montant total de 325 millions de francs Cfa, afin de poursuivre leurs projets «dits innovants». L’ambassadeur de France, François Barateau, a effectué, vendredi 28 avril 2023, une visite de terrain, de quelques projets, pour toucher du doigt le travail que mènent les associations soutenues.

François Barateau a visité le C.i.a.d (Centre d’initiative et d’action pour le développement), situé dans le 8ème arrondissement Madibou, à Brazzaville. Bénéficiaire des fonds Piscca à hauteur de 23 millions de francs Cfa, il regroupe 348 agriculteurs dont 179 femmes. Le soutien du Piscca permet de promouvoir une agriculture durable et respectueuse de l’environnement et de la santé. Au cours de sa visite, le diplomate français a échangé avec les responsables du C.i.a.d, les maraichers et les producteurs, pour comprendre les enjeux liés au changement des pratiques agricoles au Congo. Il a aussi visité la boutique de biopesticides et biofertilisants, ainsi que le centre d’appui technique, appréciant avec satisfaction les premiers résultats significatifs de ce projet.
Photo de famille de l’ambassadeur de France, avec les sages femmes et les responsables de l’Association Avenir Nepad.
La visite de la boutique de biopesticides et biofertilisants.
François Barateau (à droite), avec Chris Mburu, représentant-résident du système des Nations unies au Congo.
Dirigée par le Dr Etanislas Ngodi, l’Association Avenir Nepad Congo a, quant à elle, bénéficié de 25 millions de francs Cfa du Piscca, pour son projet qui vise à améliorer la prise en charge psychologique et émotionnelle des femmes enceintes à Brazzaville et dans deux localités du Département du Pool, Kinkala et Mindouli. L’objectif étant d’assurer la prise en charge des femmes enceintes. Pour y parvenir, l’association organise des séances de formation pour le personnel de santé, en particulier les sage-femmes. Elle a institué des guichets d’écoute et de conseils ainsi que des groupes de parole, pour les femmes concernées par le projet.
A l’Hôpital spécialisé mère-enfant Blanche Gomès, où le guichet de prise en charge émotionnelle et psychologique des femmes enceintes est déjà opérationnel, François Barateau a échangé avec les responsables de l’association, les représentants de l’hôpital et les professionnels de santé, pour comprendre les difficultés rencontrées par les femmes enceintes et constaté les principales avancées du projet. Au terme du projet, c’est plus de 4.000 femmes et jeunes filles enceintes devraient avoir bénéficié d’un suivi émotionnel et psychologique renforcé à Brazzaville et dans le Département du Pool. Autant dire qu’avec le Piscca, le gouvernement français dispose d’un mécanisme pertinent pour l’accompagnement des sociétés civiles locales, dans la réalisation de leurs projets d’intérêt général. Pourvu d’éviter l’effet goutte d’eau dans la mer.
Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles