back to top
29.5 C
Brazzaville
samedi 18 mai 2024 | 10:27
spot_img

L’autre et nous

Prométhée le prévoyant a été confronté à quatre événements qui, par les temps qui courent, reflètent bien les rapports plus ou moins tendus entre les éphémères de céans avec l’altérité. On a vu le maître des paramètres visiter des exploitations agricoles florissantes tenues par des éphémères de céans, alors que l’on suppute qu’il a offert ses terres à l’altérité. Celui d’une contrée pas lointaine, a solennellement sacralisé la préférence nationale.
Au cours de ses marches épistémiques, Prométhée a assisté à un accident de circulation, un camion de sable qui s’est couché sur une habitation. Dans les commentaires qui ne manquent jamais dans ce genre de circonstances, on a appris que le véhicule appartient à un sujet étranger, qui vend des matériaux de construction. Enfin, dans cette contrée où le premier samedi de chaque mois est consacré aux travaux d’intérêt commun jusqu’à 10h du matin, on a vu l’autre, venu d’ailleurs, recevoir clandestinement des clients dans sa boutique, foulant ainsi au pied une disposition réglementaire du pays qui lui a accordé l’hospitalité.
Le lien entre ces évènements, c’est le rapport entre l’autre et nous. L’autre vient d’ailleurs; il est accueilli, parce que c’est dans la tradition de céans que d’accueillir l’autre. Il s’installe, installe sa petite affaire, noue quelques liens avec quelques autorités; il est protégé. Son affaire grandit; il fait venir quelques parents, qu’il implique dans son commerce. Il devient indispensable dans le quartier; il occupe tout le quartier; il occupe toute la ville; il occupe tout le pays. Il n’est pas seul; ils sont nombreux; une sorte de nébuleuse, de pieuvre dont les tentacules enlacent toutes les activités productives et commerciales de céans. Ils fournissent l’alimentation de la force publique; un réel danger pour la sureté nationale. Ils offrent tous les biens de consommation courante; ils évincent les éphémères locaux de toute forme d’activités de service.
L’autre ne nous accepte pas chez lui. S’installer chez lui, c’est pire qu’un parcours de combattant. Impossible d’acheter un morceau de terre chez lui; impossible d’être assimilé comme il l’est ici. Mais, par-dessus tout, la présence de l’autre finit toujours par bouleverser l’équilibre culturel; et ça, c’est certainement ce qu’il y a de plus redoutable entre l’autre et nous.
Cependant, par sa visite, le Maître des paramètres confirme que ses éphémères savent travailler. Celui d’ailleurs confirme qu’il faut compter sur ses propres éphémères. Il y a donc lieu de créer un nouveau paradigme de l’accueil de l’autre, pour ne pas léser les intérêts nationaux.

Prométhée

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles