back to top
25.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 21:36
spot_img

Le Congo a, enfin, relancé le parlement des enfants, dirigé par Grâce Baboutila

16 juin, journée de l’enfant africain

Le Congo a, enfin, relancé le parlement des enfants, dirigé par Grâce Baboutila

La célébration de la journée de l’enfant africain, le 16 juin dernier, est marquée cette année, en République du Congo, par l’installation du parlement des enfants. La cérémonie s’est déroulée vendredi 16 juin 2023, au Palais du parlement, sous le patronage du président de l’assemblée nationale, Isidore Mvouba, en présence de Michel Mayinga, premier vice-président du sénat, représentant le président du sénat, du ministre d’Etat Pierre Mabiala, ministre des affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le parlement, de Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa, ministre des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, tutelle du parlement des enfants, de quelques membres du gouvernement, de Christophe Muzungu, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RD Congo, en sa qualité de doyen du corps diplomatique, de Chris Mburu, coordonnateur résident du Système des Nations unies, des responsables des agences des Nations unies dont Mme Chantal Umutoni, la représentante de l’Unicef, etc.

La République du Congo s’est de nouveau dotée d’un parlement des enfants. Il est dirigé par la députée junior Grâce Baboutila. L’expérience avait été lancée en 2003. Mais, la structure mise en place à l’époque, avec l’assistance de l’Unicef, n’avait pas de cadre réglementaire. Elle avait fini par disparaître du paysage. Cette fois, le gouvernement a pris les précautions nécessaires, en adoptant, en décembre 2022, en conseil des ministres, à l’initiative de la ministre des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, le texte qui deviendra le décret n°2023-25 du 23 janvier 2023 portant création, organisation, composition et fonctionnement du Parlement des enfants du Congo. Les textes pertinents en la matière étant la convention internationale relative aux droits de l’enfant et la charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant, qui engagent les Etats parties, dont notre pays, à développer, au plan national, des mécanismes devant permettre aux enfants d’exprimer librement leur opinion sur les questions les concernant.
Une vue des députés juniors pendant leur session inaugurale
Isidore Mvouba félicitant Grâce Baboutila, la présidente du Parlement des enfants du Congo
Photo de famille des membres du Parlement des enfants du Congo et des officiels
Structure apolitique, placée sous la tutelle du Ministère des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, le Parlement des enfants du Congo compte 328 membres, appelés députés juniors, dont 240 siègent aux sessions parlementaires au niveau national, départemental et communal. Il y a des critères pour être élu député junior: avoir un âge compris entre 8 et 17 ans; faire preuve de leadership à l’école et/ou dans la communauté; être capable de s’exprimer devant un grand public et d’écrire en français; être parmi les dix meilleurs élèves de sa classe, être engagé dans une association à l’école ou dans la communauté, etc.
Le parlement des enfants est une tribune d’expression démocratique qui permet à ses membres de débattre des sujets liés à l’enfance, émettant des idées pouvant inspirer les gouvernants du pays, selon le droit des enfants à exprimer librement leurs opinions sur toute question les concernant. C’est un espace de formation et d’éducation à la citoyenneté.
Ainsi, à l’occasion de la journée de l’enfant africain, le vendredi 16 juin dernier, le parlement des enfants du Congo, après son installation, a tenu sa session inaugurale, en élisant son bureau de sept membres, dirigé par la députée junior Grâce Baboutila. Le Congo est un pays qui fait des progrès dans la protection des droits des enfants. Rappelons que la journée de l’enfant africain a été instituée par l’O.u.a (Organisation de l’unité africaine) devenue U.a (Union africaine), en souvenir du massacre de centaines d’enfants, le 16 juin 1976, lors d’une marche pour leurs droits, à Soweto, en Afrique du Sud, par le pouvoir blanc de l’apartheid. Elle a été célébrée pour la première fois le 16 juin 1991.
Urbain NZABANI

Discours du PAN, Isidore Mvouba, à l’occasion de l’installation Parlement Enfants du Congo

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles