29.9 C
Brazzaville
mer 28 février 2024 21:16:50
spot_img

Le Congo au 20ème forum Agoa à Johannesburg (Afrique du Sud) : «Établir des partenariats pour élaborer un programme résilient, durable et inclusif»

Une délégation congolaise conduite par le ministre d’Etat Alphonse Claude N’Silou, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation a pris part, du 2 au 4 novembre 2023, à Johannesburg, en Afrique du Sud, au 20ème forum Agoa (African growth opportunities act), en français «Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique», est une loi fédérale américaine adoptée le 18 mai 2000 et qui avait été reconduit une première fois en 2015. Au cours de ce forum, les ministres du commerce américain et africains et les représentants d’entreprises, des syndicats et de la société civile des pays du continent se sont entendus sur la nécessité de reconduire l’Agoa avant son expiration en 2025.

L’Agoa permet aux pays d’Afrique subsaharienne éligibles d’exporter la plupart de leurs produits aux États-Unis sans droits de douane et sans obligation de réciprocité. Les ministres du Commerce des pays africains participants ont appelé à une prolongation d’au moins dix ans et au maintien des pays bénéficiaires actuels, afin de préserver les chaînes de valeur et de soutenir la dynamique d’industrialisation de l’Afrique.

Le ministre d’Etat N’Silou.

Mais ce programme commercial préférentiel est toutefois soumis à des conditions liées aux exigences de démocratie et de respect des droits humains. En conséquence, avant le forum, la Maison Blanche avait annoncé le retrait du Niger, de la Centrafricaine, du Gabon et de l’Ouganda de ce programme. Déjà en 2022, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée Conakry étaient exclus en raison des coups d’Etat militaires.
Le 20ème forum de l’Agoa a opté pour la prolongation de ce programme jusqu’en 2045. Mais, sa forme actuelle a fait débat, notamment en ce qui concerne la suppression, par les pays africains, de toutes les barrières commerciales aux importations américaines. Par ailleurs, l’adaptation du dispositif américain à la création de la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine) suscite des interrogations. Mais, pour Albert Muchanga, commissaire au commerce de l’Union africaine, l’Agoa ne constitue pas une menace pour la Zlecaf, car selon lui, la coexistence entre les deux parties pourrait maximiser les avantages pour l’Afrique.
Selon le Ministère du commerce, des approvisionnements et de la consommation, la République du Congo a pris l’option stratégique d’instituer l’activité d’exportation comme levier de la croissance et du développement économique et social. En avril 2021, notre pays s’est doté d’une stratégie nationale Agoa 2021-2025. Cette stratégie se focalise sur quatre axes majeurs à savoir:
– l’amélioration du cadre juridique et institutionnel;
– le renforcement de l’offre et de la compétitivité des entrepreneurs (faire la promotion des chaines de valeurs);
– le développement du partenariat d’affaire;
– la vulgarisation et la sensibilisation de l’Agoa.
Le coût de cette stratégie est d’environ 16 milliards de francs Cfa et les activités programmées chaque année font en principe l’objet d’ajustement et de programmation en cas de nécessité, par le comité national stratégique.

Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,913SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles