back to top
26.2 C
Brazzaville
mardi 16 juillet 2024 | 12:14
spot_img

Le sacré gauche évangélique

Eliade dit que «c’est dans le profane que le sacré apparaît». Mais, à en croire la rumeur sur les élections pour la désignation du «pape» d’une certaine église bien établie, c’est plutôt le profane qui l’emporte sur le sacré. C’est une rumeur; mais restons-y, parce qu’il n’y a pas de fumée sans feu.
On rapporte donc que même pour la succession du président de cette église, des élections sont organisées dans les différentes paroisses; une sorte de primaires pour dégager trois candidats parmi lesquels sortirait le prochain berger de cette église. Il se trouve que pour ces primaires, des pratiques que l’on ne croyait observer que dans le monde profane sont abondamment utilisées par ceux-là même qui sont censés rependre «la bonne nouvelle».
Les achats de conscience, les promesses à des postes juteux dans l’église, les diverses pressions sur les pasteurs électeurs et semble-t-il, le recours aux fétiches, sont devenus le lot quotidien des pratiques douteuses, en tout cas non ecclésiastiques de certains candidats à la conduite de la bergerie apostolique. Comme dans le profane, on publie de faux résultats, sans même se rendre compte, par la simple arithmétique, la somme totale des pourcentages dépasse les cent pour cent.
En réalité, comme un peu partout dans le monde, «le culte de l’homme finit par dominer et devenir la valeur centrale des sociétés», comme l’affirme Durkheim. Le sacré devient «le sacré gauche, c’est-à-dire le sacré impur, maléfique, dont l’accès serait donné selon Georges Bataille par la transgression», selon Roger Caillois. Lorsque les hommes de Dieu se battent pour des postes comme des vulgaires éphémères, c’est le crépuscule des dieux.
En vérité, les religions ne structurent plus les consciences; on n’y va non pour la paix intérieure, mais pour une aspiration aux biens matériels, tel que l’on peut le constater à travers les homélies entendues ici et là. Quand Prométhée vole le feu sacré aux dieux, c’est pour construire l’humanité. Mais, quand des pasteurs veulent voler les hautes positions de leur institution religieuse, c’est l’humanité qu’ils tuent, parce que, par eux, le péché entre dans le monde chrétien, parce ce qu’ils oublient ce pour quoi ils ont été faits pasteurs.

Prométhée

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles