back to top
27.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 18:04
spot_img

Les fonctionnaires retraités de la C.r.f menacent de tenir un sit-in devant la Primature

Vie syndicale

Les fonctionnaires retraités de la C.r.f menacent de tenir un sit-in devant la Primature

Dans une déclaration publiée, jeudi 15 juin 2023, à Brazzaville, signée par Alphonse Lébvoua et Eugène Bakoula, les organisations syndicales des retraités de la C.r.f (Caisse de retraite des fonctionnaires) menacent de déclencher un sit-in devant la Primature, à partir du lundi 26 juin prochain, si leurs délégués ne sont pas reçus par le Premier ministre chef du gouvernement, au plus tard le vendredi 23 juin, «pour examiner les différents points contenus dans leur cahier de charge». Cette fois, ils réclament le paiement des arriérés et arrérages de pensions.

Dans leur déclaration, les organisations syndicales des retraités de la C.r.f, réunies en assemblée générale, au siège de l’Unatrac et de la Cnafara, sis à la Direction générale de l’Anac, à Brazzaville, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de sensibilisation sur la maltraitance de la personne âgée, relève que le gouvernement oppose toujours «un refus systématique» à leurs demandes d’audience, dans le cadre du dialogue social.
Les syndicalistes rappellent que le 26 juillet 2021, le Premier ministre chef du gouvernement avait promis aux partenaires sociaux «de se mettre ensemble pour regarder ce qui ne marche pas et de trouver les solutions aux préoccupations de retraités». Ensuite, le 12 août 2022, le Premier ministre avait déclaré, devant le sénat, lors d’une séance de questions orales au gouvernement avec débat, qu’«un chantier était ouvert à la Caisse de retraite des fonctionnaires, pour trouver les solutions aux préoccupations des retraités». Dans un communiqué publié le 25 juillet 2022, le ministre des finances, du budget et du portefeuille public, de l’époque, avait engagé des travaux qui avaient permis de retenir les grandes lignes de la stratégie du règlement définitif des arriérés intérieurs commerciaux et sociaux. Mais les retraités n’ont reçu aucun arriéré jusqu’à ce jour. Ce faisant, le 27 mars 2023, les organisations syndicales des retraités de la C.r.f avaient adressé au Premier ministre un cahier de charges contenant leurs principales préoccupations, à savoir:
– l’harmonisation de pensions à la valeur du point d’indice 300 francs Cfa;
– le paiement de 39 moins d’arriérés des pensions;
– le paiement des arriérés et arrérages des pensions audités en 2015;
– le paiement des arrérages des pensions des retraités pris en charge à partir de décembre 2019;
– la régularisation des situations administratives;
– la reprise de l’action sanitaire et sociale de la C.r.f en faveur de tous les retraités.
Malheureusement, le gouvernement refuse, jusqu’à présent, de dialoguer avec les responsables des organisations des retraités de la C.r.f. Celles-ci considèrent que la satisfaction des fonctionnaires retraités ne se limite pas seulement au paiement régulier des pensions depuis 2022. Elles veulent aussi que le gouvernement se penche sur les préoccupations exprimées dans leur cahier des charges adressé au Premier ministre. Raison pour laquelle elles ont lancé un ultimatum, pour que le Premier ministre, accompagné des membres du gouvernement concernés, les reçoivent. A défaut, c’est le sit-in qui sera organisé devant la Primature, à compter du lundi 26 juin, comme ils avaient déjà tenté de le faire en 2021.
Jean-Claude DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles