back to top
21.2 C
Brazzaville
lundi 22 juillet 2024 | 00:48
spot_img

Les transporteurs disent non à l’enrôlement lancé par la D.g.t.t, tant que…

I.t.c.c (Intersyndical des transporteurs en commun du Congo)

Les transporteurs disent non à l’enrôlement lancé par la D.g.t.t, tant que…

Dans une déclaration publiée le samedi 22 juin 2024, à Brazzaville, l’Intersyndical des transporteurs en commun du Congo, que dirige Patrick Milandou, a rejeté l’opération d’enrôlement lancée, vendredi 21 juin dernier, par la D.g.t.t (Direction générale des transports terrestres), en vue d’actualiser son fichier. L’intersyndical demande d’abord que ses doléances portant sur la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de la hausse des prix des carburants. Ci-après l’intégralité de cette déclaration, lue par Ronceli Dando, secrétaire général adjoint de l’intersyndical, et signée par Bienvenu Mabiala, secrétaire général de la Fédération syndicales des professionnels du transport du Congo, Dider Ngatsébé, secrétaire général du Syndicat des conducteurs de taxis, bus, routiers et pousse-pousse et Patrick Milandou, président du Syndicat des employeurs des transports terrestres du Congo.

– Vu les augmentations répétées des prix du carburant à la pompe;
– Vu la reprise des mesures d’atténuation dans la loi des finances exercice 2024;
– Vu la création et l’augmentation anarchique des prix pour l’obtention des pièces administratives des transporteurs, sans justification;
– Vu le non-respect de l’arrêté n°385 fixant les mesures d’accompagnement de la hausse des prix du super-carburant et du gasoil;
– Vu le non-respect de la note circulaire n°0053-24 suspendant provisoirement le paiement de la carte grise provisoire et fixant le renouvellement du permis de conduire à 35 mille francs Cfa;
– Vu la suspension des examens des permis de conduire, pour favoriser la délivrance des permis provisoires moyennant la somme de 10 mille francs Cfa;
– Vu l’instauration d’une redevance dite redevance sur la sécurité routière qui consiste à prélever 500 francs Cfa par passager à l’hinterland;
– Constatant le silence de l’assemblée nationale et du sénat suite aux correspondances n°035 et 036 du 10 avril 2024;
– Constatant la non-prise en compte des revendications des transporteurs par la D.g.t.t;
– Au regard de ce qui précède, l’Intersyndical des transporteurs en commun du Congo dit non à l’enrôlement des transporteurs par la D.g.t.t. L’Intersyndical des transporteurs dénonce la clé de répartition de la loi des finances exercice 2024 du secteur des transports dont les fonds sont au bénéfice des privés.
Aussi, pour compenser les multiples charges infligées par les institutions publiques, si les solutions fiables ne sont pas trouvées dans les délais raisonnables, les transporteurs seront dans l’obligation d’augmenter les prix des transports des taxis, bus interurbains, à partir du 5 août 2024.
Nous lançons un appel solennel à tous les transporteurs de ne pas se faire enrôler, parce que nous ne savons pas exactement ce que cache cet enrôlement. Faites-nous confiance comme d’habitude et nous, on reviendra vers vous. Aussi longtemps que le gouvernement ne trouve pas de solutions adéquates à nos problèmes, alors, nous n’allons pas nous faire enrôler et aussi le prix du transport va augmenter à partir du 5n août 2024.
Propos recueillis par Urbain NZABANI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles