back to top
27.9 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 22:56
spot_img

Les vertiges des hauteurs

Il y a une réaction humaine devant les hauteurs, c’est le vertige. L’information du vide renvoyée par les yeux crée une discordance dans le cerveau et le sujet concerné suffoque, il a des sueurs froides, manque d’oxygène et son rythme cardiaque s’accélère. C’est le vertige en hauteur.
Les hauteurs ne sont pas seulement physiques. Elles sont politiques, économiques et sociales. Et, il y a des vertiges qui vont avec. Prométhée répète à longueur de journée que dans leurs positions hautes, les gouvernants créent leurs propres vérités, qu’ils pensent être les vérités de tout le monde. Cela est dû à la discordance que le réel et la virtualité que le pouvoir renvoie à leur cerveau.
Les hauteurs politiques atteintes par certains éphémères leur bloquent les méninges, au point de vivre hors-sol et hors-peuple. Ils ont leur lecture des évènements nationaux, leur appréciation sur les responsabilités et leur mode de gestion des conséquences. Le pouvoir que leur confère leur positionnement politique les rendent jouissifs et arrogants. Ils ont raison sur tout contre tous; ils savent ce qu’il y a à faire, même contre toute évidence. Ils ont «le vertige de l’orgueil solitaire, la tentation d’avoir raison bien avant quiconque, l’arrogance de convaincre a posteriori plutôt que d’expliquer à l’avance. Il y a aussi les [vertiges] d’un pouvoir [en réalité] perdu dont le souvenir peuple les démarches et les espérances», leurs fuites en avant.
Le problème, c’est que ce faisant, ils ne se rendent pas compte que l’Etat qu’ils prétendent servir se transforme inéluctablement en Etat du non-sens, pour devenir un Etat du non-être, selon la formule de Nietzsche. Puisqu’ils ont raison sur tout, certains évènements ne leur servent même pas de révélateur. En chimie, un révélateur est une solution qui rend visible une image latente. En société, certains événements sont révélateurs de l’incongruence des politiques mises en œuvre, pour la construction nationale. Un phénomène de file d’attente peut être l’image visible d’un niveau de chômage. Un incident mortel peut être l’image visible du niveau de corruption, d’inconscience ou de manque d’éthique. Il y a donc lieu, pour les gouvernants, de descendre de leurs positions hautes, pour sortir des vertiges des hauteurs et prendre à bras le corps les problèmes rendus visibles par quelques phénomènes sociaux.
Mais, «toute la question, comme se demande Nietzsche, est de savoir, si une «grande politique» pourra voir le jour, afin de restituer, aux hommes, l’humanité virile et joyeuse» qu’exigent les bons offices de la Nation envers ses citoyens.

Prométhée

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles