back to top
24.2 C
Brazzaville
dimanche 21 juillet 2024 | 23:48
spot_img

Lettre de Yakamambu : Mon très cher ami Mbulunkwé, mboté!

Eu égard à la situation internationale de ces jours-ci, engendrant par-ci et par-là des lamentations et de la grogne quelque fois en sourdine voire étouffée, nos amis communs, Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu, comprennent pourquoi nos peuples sont devenus aussi veules, en lisant cette réflexion prémonitoire du journaliste, philosophe et essayiste allemand, Gunther Anders, en 1956, que leur a fait parvenir notre aîné, Ya Josefu. Ils me demandent de te la faire partager. La voici in extenso:
«Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles d’Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif, en réduisant, de manière drastique, le niveau et la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.
Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste… que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe: on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissants, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est utile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir.
On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté».
Comprenne qui pourra. A bon entendeur salut! Au revoir et à bientôt!

Diag-Lemba.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles