back to top
24.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 13:17
spot_img

Lettre de Yakamambu : Mon très cher ami Mbulunkwé, mboté!

La situation de notre jeunesse, la jeunesse congolaise, se pose avec acuité. C’est pourquoi elle ne cesse de tarauder les esprits de beaucoup de nos dirigeants et compatriotes qui scandent à qui mieux mieux: «2024, année de la jeunesse». D’aucuns, les thuriféraires, le font pour plaire au Président de la République qui a eu l’honneur de déclarer l’année 2024 comme année de la jeunesse. D’autres le font par suivisme et sans conviction, en véritables moutons de Panurge. D’autres enfin, comme nos amis communs Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu, en ont fait leur tasse de thé, aux fins de trouver la solution adéquate aux problèmes récurrents qui cisaillent notre jeunesse. Faisant leur, l’adage romain qui dit, «Tous les chemins mènent à Rome», et sûrs de la force de la prière, ils sont en train de parcourir toutes les grottes mariales installées dans les paroisses catholiques de Brazzaville, pour y réciter la prière suivante:
«Oh Bienheureuse Sainte Vierge Marie, Patronne du Congo, avec les larmes dans les yeux, nous t’amenons tous ces jeunes qui ne demandent qu’à vivre mais qui sont maintenant hantés par des idées noires qui pourraient les porter à renoncer à la vie. Notre-Dame du Perpétuel Secours, Toi à qui Dieu notre Père et Jésus ton Fils ne peuvent rien refuser, prie et intercède pour tous ces jeunes qui se battent pour vivre et qui ont chacun fait fructifier les talents gracieusement reçus de Dieu, notre Père, en obtenant des diplômés bien mérités. Malheureusement en proie au chômage, ils sont devenus des mendiants, des affamés, des assistés, des laissés pour compte en proie à toutes les sollicitations aliénantes.
Seigneur Jésus compatissant, nous te confions aussi tous ces jeunes qui ressemblent à des troupeaux de moutons et des brebis sans berger. Sauve-les de la déchéance en leur tendant tes saintes mains.
Esprit-Saint, toi qui renouvelles la face de la terre, nous t’en supplions, embrase, recrée, libère, restaure chacun de ces jeunes et donne-leur de correspondre au projet de Dieu le Père pour le restant de leur vie.
Merci Trinité-Sainte, merci Bienheureuse Sainte Vierge Marie, d’assurer la survie de l’humanité à travers ces jeunes congolais. Amen!».
Ne dit-on pas que rien n’est impossible à Dieu et que tout par Marie? Comprenne qui pourra. A bientôt!

Diag-Lemba.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles