Hôpital de référence de Bacongo (Brazzaville)

Une campagne de soins buccodentaires organisées au profit des élèves du primaire

La direction générale de l’Hôpital de référence de Bacongo, que dirige la docteure Carmel Miambanzila Matoko, a organisé, du mardi 20 au dimanche 24 février 2024, une campagne de sensibilisation, de consultations et de soins buccodentaires gratuits en faveur des élèves des écoles primaires, relevant de la circonscription administrative de Bacongo, le deuxième arrondissement de la ville capitale, Brazzaville.
Selon l’assistante Patricia Mbonzi, la campagne de soins buccodentaires organisée par l’Hôpital de référence de Bacongo a été décidée suite à un constat: «les enfants venaient se faire consulter après un stade avancé des douleurs dentaires. Nous avons fait la proposition à la direction de l’hôpital qui a jugé nécessaire d’organiser cette campagne, pour que nos enfants puissent retrouver le sourire».
En compagnie de leurs parents, les enfants ont suivi d’abord une séquence d’information, d’éducation et de communication sur l’hygiène buccale et dentaire, animée par l’assistante Patricia Mbonzi. Pendant deux heures, ils ont suivi les gestes de lavage des dents avec le modèle «chasser masser» et la bonne manière de tenir une brosse à dent. Selon l’assistante, il faut se brosser les dents deux fois par jour, matin et soir. Comme il a été indiqué, c’est une campagne de sensibilisation, de consultations et de soins buccodentaires gratuits, les enfants déclarés malades sont pris en charge par l’hôpital, au grand bonheur des parents. Une façon de redonner «le sourire et le bien-être de nos élèves».
Dre Carmel Miambanzila Matoko et l’administrateur-maire Bernard Batantou au lancement de la campagne.
L’examen d’une élève par un dentiste.
Les parents doivent aussi comprendre l’importance de l’hygiène buccodentaire.
L’administrateur-maire de Bacongo, Bernard Batantou, livrant ses impressions à la presse.
L’administrateur-maire de Bacongo, Bernard Batantou, a exprimé son satisfecit pour cette opération. «Le phénomène semble être prépondérant ces derniers temps, celui de recevoir des enfants patients aux services de stomatologie à un stade très avancé, souffrant de carie, d’après certains spécialistes de cet hôpital. Cette campagne est destinée aux enfants qui sont encore au primaire, c’est-à-dire, dont l’âge varie entre 6 et 11 ans. Des consultations sont faites, des traitements sont donnés et des extractions également en toute gratuité, sans un centime. A côté de tout ceci, des séances de sensibilisation sont menées, afin de bien expliquer avec des illustrations, sur la manière de brosser, à ces derniers et leurs parents, puisqu’ils sont accompagnés», a-t-il confié. Comme quoi, il faut vulgariser chez les enfants, la nécessité de l’hygiène buccodentaire, pour prévenir le besoin de traitement, notamment les obturations (plombages) et les extractions. C’est une expérience que d’autres établissements sanitaires devraient suivre, avec l’appui des pouvoirs publics, sur toute l’étendue du territoire national.
Narcisse MAVOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici