Home Culture Livre : «L’art oratoire chez les Ambosi» du Prof Yvon Pierre...

Livre : «L’art oratoire chez les Ambosi» du Prof Yvon Pierre Ndongo-Ibara

0
Le Prof Yvon Pierre Ndongo-Ibara.

Professeur titulaire en linguistique et langue anglaise à l’Université Marien Ngouabi, ancien vice-doyen de la Faculté des lettres, arts et sciences humaines, le Prof Yvon Pierre Ndongo-Ibara a publié, en septembre 2023, aux Editions Cheikh Anta Diop, à Dakar, au Sénégal, dans la Collection «Langues et littératures africaines», un ouvrage intitulé, «L’art oratoire chez les Ambosi». La présentation de ce livre d’un volume de 432 pages, préfacé par le Prof Théophile Obenga, dit Mwènè Nzalé, a eu lieu le samedi 30 mars 2024, au Grand Hôtel de Kintélé, dans la commune du même nom, au Nord de Brazzaville. C’était en présence de quelques membres du gouvernement, dont le ministre d’Etat Jean-Jacques Bouya, du gotha de la littérature congolaise, des universitaires et d’un parterre d’invités. La critique littéraire était assurée par le Prof Joseph Itoua, enseignant-chercheur à l’Université Marien Ngouabi, spécialiste en histoire et civilisations africaines.

A travers son ouvrage, le Prof Ndongo-Ibara met en exergue les us et coutumes, la parlure, le style lié à la prise de parole en public chez les Ambosi; prise de parole fondée sur l’usage judicieux des proverbes, des adages, des fictions, des locutions, des codes sociolinguistiques, des aphorismes, des formules juridiques et religieuses, etc.

Une vue de l’assistance pendant la conférence.

Selon l’auteur, «L’art oratoire chez les Ambosi» dégage comme idée principale, «la présentation des proverbes mbosi recueillis auprès des acteurs de la parole, traduits et commentés». Pour lui, ce livre n’est pas écrit dans une forme classique. Il se structure en trois chapitres:
– le premier chapitre porte sur la présentation sociolinguistique des Mbosi. Cette présentation s’appuie sur les grands cours d’eau qui arrosent l’espace occupé par ce peuple, réparti comme suit: les Mbosi de la rive droite de l’Alima (Ngayé, Ngilima, Mbosi olé encore appelés Angolatsongo à l’intérieur desquels on retrouve les Ondinga); Mbosi de la rive gauche (Mbosi eboyi, Mbosi de Mbodzi, de Tsambitso, d’Oba, de Bokouélé, de Boniala, etc.). A cela s’ajoutent les Mbosi des deux rives de la Rivière Koyo, essentiellement Koyo, en français Kouyou; les Mbosi des deux rives de la Rivière Likouala-Mossaka (Akoua, Ngaré, Mboko, Likwala, Likuba). Là, l’auteur a pris les Mbosi dans leur ensemble auxquels s’ajoutent aussi les Moye, les Bouegnè, etc;
– le deuxième chapitre traite de la présentation de la langue des Mbosi. En s’appuyant sur les travaux de Marcom Guthrie, le Pr Ndongo-Ibara renseigne que le mbosi, langue bantoue parlée dans la Cuvette congolaise, en République du Congo, est placé dans le groupe C20. Cette langue compte sept déclinaisons: mboko; akoua; ngaré; koyo; embosi; likwala; likuba;
– le troisième chapitre renseigne sur l’alphabet et les proverbes mbosi. Ce chapitre constitue le corpus de l’ouvrage. Il présente, par ordre alphabétique, quelques proverbes mbosi.

La couverture du livre.

L’originalité de l’ouvrage réside dans ses apports auprès des locuteurs mbosi, de la communauté scientifique et de la valorisation des langues locales. Ce livre plonge les locuteurs mbosi dans les sources de leurs racines ancestrales, de leur culture, de leur univers où les proverbes véhiculent la sagesse, l’éducation, la vie, l’histoire; un univers qui participe à la construction de l’homme mbosi, de son identité et de sa personnalité.
A la communauté scientifique, ce livre s’inscrit dans une contribution à la connaissance des données culturelles africaines. Il contribue aux dispositions internationales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel des populations de la Cuvette congolaise. Il servira aux chercheurs qui entreprendront des recherches sur la connaissance des civilisations africaines et particulièrement du Congo.
Pour le Prof Joseph Itoua, «ce livre de littérature orale est avant tout un livre de civilisation, de savoir endogène une esquisse de l’identité mbosi à travers les proverbes. C’est aussi un livre qui s’inscrit dans le cadre du patrimoine culturel immatériel du Congo en général, et mbosi en particulier à conserver, sauvegarder et diffuser».
Le préfacier de l’ouvrage, le Prof Théophile Obenga, estime qu’à travers ce livre, son jeune collègue ajoute quelque chose de tout à fait nouveau et d’original. Il suggère que soit suivi l’exemple du Prof Ndongo-Ibara, afin de couvrir tous les départements du Congo, aire culturelle par aire culturelle, car la richesse est faite de diversité. «Une Nation, en prenant conscience de ses aires culturelles, devient de plus en plus forte», a-t-il souligné.
Remerciant tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de cette œuvre littéraire et les participants à cet événement dédicatoire, le Prof Yvon Pierre Ndongo-Ibara a indiqué que son livre a une vocation interculturelle. Il intéresse les juristes, anthropologues, sociologues, historiens, littéraires, linguistes, philosophes et tous les autres hommes et femmes de lettres, les religieux, les politologues, etc. Grand chercheur sur la langue mbosi qu’il contribue à fixer par écrit, le Prof Ndongo-Ibara est auteur de deux ouvrages lexicaux, le «dictionnaire embosi-english» (2012) et le «dictionnaire embosi-français» (2020).

Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile