back to top
22.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 05:07
spot_img

Ministère de la santé et de la population : Des sage-femmes formées pour prévenir les infections pendant les accouchements

Le Ministère de la santé et de la population, avec l’appui de la représentation de l’O.m.s au Congo, a organisé, du 17 au 19 avril 2023, à l’Hôpital spécialisé mère-enfant Blanche Gomès, à Brazzaville, une formation au profit de 50 sage-femmes venues des maternités de la capitale, pour renforcer leurs capacités sur la prévention et le contrôle des infections pendant les accouchements.

Ouverte par le Dr Antoine Loussambou, conseiller à la santé du ministre de la santé et de la population, en présence du Dr Guy Michel Mbemba, responsable des programmes au bureau de la représentation de l’O.m.s au Congo, délégué du représentant de l’O.m.s, du Pr Jean Robert Mabiala Babéla, directeur général de l’Hôpital spécialisé mère-enfant Blanche Gomès, la formation des sage-femmes a été initiée suite aux leçons tirées de la gestion de la pandémie de covid-19. La majorité des prestataires exerçant dans les services de maternité n’étaient pas préparées à la prise en charge efficace en toute sécurité des femmes affectées par la covid-19.
Cette situation était à l’origine de plusieurs pratiques comme la stigmatisation et la peur. D’où l’intérêt de cette formation qu’a dégagé le Dr Guy Michel Mbemba. «C’est pour tenter de corriger tout cela que ces formations sont organisées depuis quelques mois. La première avait eu lieu à Brazzaville, pour préparer les formateurs. Une deuxième s’est déroulée à Pointe-Noire où cent prestataires des services de maternité étaient formés. Maintenant, le tour est revenu aux prestataires des maternités de Brazzaville. Il est question de renforcer les capacités des participants, pour qu’ils soient capables, à l’avenir, de réaliser un accouchement sûr, dans un contexte de maladies épidémiques».
Ouvrant les travaux, le Dr Antoine Loussambou a mis en exergue le règlement sanitaire international de 2005 qui accorde une grande importance à la prévention et au contrôle des infections en tant que stratégie pour relever un certain nombre de faiblesses majeures. «La santé du couple mère et enfant représente d’énormes enjeux pour l’avenir de notre République. Au Congo, la prévention et le contrôle des infections sont restés longtemps méconnus. Les mesures de prévention et de contrôle des infections visent à protéger toute personne contre les infections dans la communauté en général et particulièrement le personnel de santé, les patients ainsi que leurs accompagnants pendant une procédure de soins», a-t-il déclaré.
Pour Jean Robert Mabiala Babéla, directeur général de l’Hôpital spécialisé mère-enfant Blanche Gomès, «si nous souhaitons aller vers un programme de prévention et de contrôle des infections, nous devons former le personnel de santé, depuis le technicien de surface jusqu’au professeur. Depuis la pandémie de la covid-19, nous avons eu des cas très malheureux. C’est pour ça que l’O.m.s a pensé qu’il faille former des sage-femmes à la prévention et au contrôle des infections, parce qu’on n’est pas à l’abri d’une épidémie quelconque. Plus on est formé, mieux c’est». A la fin des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées, pour maintenir la vigilance et les bonnes pratiques de prévention et de contrôle des infestions et autres épidémies. Signalons que la formation a été clôturée par le Dr Raymond Taty-Taty, directeur du Programme national de lutte contre les infections nosocomiales, qui a clos les travaux.

Martin
BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles