back to top
26.2 C
Brazzaville
vendredi 19 juillet 2024 | 18:14
spot_img

Ministère de l’économie et des finances : Organisation d’un atelier sur la réforme de la gouvernance des finances publiques

Dans le cadre de la réalisation du projet de société du Président de la République, à travers le programme d’action du gouvernement axé sur douze batailles, dont l’évaluation à mi-parcours a été faite pendant le sixième séminaire gouvernemental, le ministre de l’économie et des finances, Jean-Baptiste Ondaye, a organisé, du 12 au 16 juin 2023, au grand hôtel de Kinkala (Département du Pool), un atelier de formation des cadres managériaux, sur la réforme de la gouvernance, sous le thème: «La réforme de la gouvernance des finances publiques».
L’ouverture de l’atelier de Kinkala a connu la présence de quelques membres du gouvernement, des partenaires au développement, des présidents de la H.a.l.c et du C.n.t.r, du contrôleur général d’Etat, du commissaire général aux comptes, du conseiller du Président de la République, chef du département de l’économie, des finances, du plan et de l’intégration, des présidents des commissions économie, finance et contrôle du budget des deux chambres du parlement, du conseiller spécial du Premier ministre, chargé de la gouvernance, du dialogue économique et de la lutte contre la corruption, du conseiller du Premier ministre, chef du département analyse, contrôle et audit des comptes publics et des directeurs généraux et centraux.
La présentation générale de l’atelier était faite par le professeur Marie Adrien Mathias Ndinga, coordonnateur technique de l’atelier, qui a expliqué la portée des notions comme «réforme des finances publiques» et «gouvernance», qui exigent beaucoup de franchise et un langage de vérité. Il a sollicité aux membres du gouvernement «la protection de tous ceux qui participent à cet atelier». Il s’est également attardé sur les thématiques comme «le leadership, la conduite du changement, la gestion axée sur les résultats, le management de la performance, le suivi-évaluation», pour bien fixer les participants sur ce que le gouvernement attend d’eux.
Dans son allocution d’ouverture, le ministre Jean-Baptiste Ondaye a déclaré que «l’opérationnalisation du projet de société du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, dénommé «Ensemble, poursuivons la marche», décliné en Plan national de développement 2022-2023, requiert la stricte observation des principes et pratiques de bonne gouvernance, notamment dans les secteurs vitaux de l’économie et des finances publiques. «A cet effet, jouant un rôle déterminant dans le processus de mise en œuvre des politiques publiques, les cadres managériaux sont appelés à s’approprier pleinement les outils tant théoriques que pratiques qui conditionnent l’efficacité et l’efficience», a-t-il déclaré. «Le présent atelier s’inscrit dans le prolongement de ce que nous avons commencé ensemble. Il s’agit, pour nous tous, de rechercher davantage d’efficacité dans la mise en œuvre des réformes nécessaires à l’amélioration de la gouvernance macro-économique ainsi qu’à la rationalisation de la gestion de nos finances publiques», a-t-il poursuivi.
«Je sais, sur la base des expériences de nombreux pays que l’appropriation des réformes dans les domaines de la gestion macro-économique et des finances publiques est un processus de longue haleine, graduel et itératif. Celui-ci doit s’appuyer, avant tout, sur un leadership politique qui suscite l’adhésion individuelle et collective. Ce processus exige aussi un changement des mentalités», a-t-il ajouté.
«Cette mutation appelle un changement organisationnel et institutionnel. Parce que nous sommes convaincus des avantages de ces mutations dans notre environnement national, dans un monde de plus en plus compétitif, nous avons jugé utile de prendre cette initiative d’organiser cet atelier», a-t-il souligné. Après cet atelier, le souhait de Jean-Baptiste Ondaye, c’est de «mettre en place un centre de perfectionnement des compétences des cadres pour répondre aux exigences continues d’une gestion axée sur les résultats».
Signalons que les formateurs à cet atelier sont venus du Congo de l’étranger et, les meilleurs qui maîtrisent les notions en débat, selon le professeur Marie Adrien Mathias Ndinga. De même les modérateurs ne sont pas des moindres. Chaque participant était appelé à jouer sa partition, dans la réussite de cet atelier.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles