back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 06:25
spot_img

Ministère de l’économie forestière : Signature d’un bail emphytéotique avec la société indienne Sequoia plantation

Le Ministère de l’économie forestière a signé, jeudi 11 mai 2023, à Brazzaville, un bail emphytéotique avec Sequoia plantation, une société d’origine indienne, pour la gestion d’un périmètre de reboisement de 35.961 hectares, près de Pointe-Noire et dans le Département du Kouilou. Le bail a été signé par Mme Rosalie Matondo, ministre de l’économie forestière, et M. Shailesh Kumar Barot, directeur général de la société Sequoia plantation, en présence de deux membres du gouvernement, Ludovic Ngatsé, ministre du budget, des comptes publics et du portefeuille public, et Mme Lydie Pongault, ministre de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, et de Claude Ambime, coordonnateur du projet Sequoia plantation.
Le contrat de bail emphytéotique, d’une durée de 30 ans, vise à reconquérir le massif forestier artificiel, qui a été implanté sur 40 mille hectares dans les limites actuelles des Départements du Kouilou et de Pointe-Noire. Ces plantations forestières ont connu un cycle infernal de coupes illicites et d’occupations anarchiques. Les surfaces restantes de ce domaine privé de l’Etat étaient sous la gestion successives de plusieurs sociétés. Mais, les engagements pris pour sécuriser ce massif forestier, reconquérir les zones loties anarchiquement et replanter les zones déboisées par les clandestins n’ont pas été suivis d’effets.

Les ministres et le directeur général Sequoia plantation, après la signature de l’accord.
Les ministres et le directeur général Sequoia plantation, après la signature de l’accord.

Ainsi, ce massif forestier a beaucoup perdu de sa superficie, suite à l’intensification des lotissements anarchiques et des coupes illicites d’arbres. Au regard de ce tableau sombre, le gouvernement a décidé de confier sa gestion à la société Sequoia plantation. Le périmètre de reboisement est réparti sur quatre stations forestières: la station de Luvuiti (11.876 hectares); la station forestière de Hinda (9.892 hectares); la station forestière de Diosso (7.894 hectares) et la station de Kissoko (6.297 hectares).
Le préambule du contrat rappelle la vision du pays en matière de gestion des écosystèmes forestiers, en mettant l’accent sur le Pronar (Programme national d’afforestation et de reboisement) qui soutient la politique nationale de gestion durable des forêts et le développement d’une économie verte.
A travers ce bail, la société Sequoia plantation va payer à l’Etat un loyer annuel que va prévoir la loi des finances. Par sa responsabilité sociétale, elle mettra en œuvre des projets prenant en compte les populations locales, à travers des solutions basées sur la nature, pour contrer les effets du dérèglement climatique et le paiement d’une redevance forfaitaire annuelle destinée au Fonds de développement local (F.d.l) fixée à 250 francs Cfa par hectare, soit 8.990.305 francs Cfa par an.
La ministre Matondo a promis que le gouvernement, par le biais de ses services spécialisés, ne ménagera aucun effort pour apporter le soutien et les facilitations nécessaires à la bonne conduite et au succès de ce projet. La société Sequoia plantation, opérant dans les domaines des plantations forestières et de l’industrie du bois, et forte de sa capacité financière et des objectifs qu’elle poursuit, a manifesté son intérêt à contribuer à la mise en valeur de ces plantations forestières et à leur extension, exprimant ainsi son engagement à accompagner le gouvernement dans la bataille de reconquérir et de reconstituer ce précieux patrimoine, a ajouté la ministre de l’économie forestière.

Martin BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles