back to top
24.2 C
Brazzaville
dimanche 21 juillet 2024 | 23:30
spot_img

Ministère de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation : Le ministre Jean-Luc Mouthou a lancé les épreuves écrites du bac général 2024

Le ministre de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc Mouthou, a procédé, mardi 18 juin, au lancement officiel des épreuves écrites du baccalauréat général, session de juin 2024, qui prennent fin le vendredi 21 juin. C’était au Lycée Pierre Savorgnan de Brazza, dans le deuxième arrondissement Bacongo, à Brazzaville, en présence, entre autres, de son collègue de l’enseignement technique, Ghislain Thierry Maguessa Ebomé, de Prince Mi-Christ Kaba-Mboko, secrétaire du C.c.j (Conseil consultatif de la jeunesse), du Prof Louis Bakabadio, conseiller spécial à l’éducation du Président de la République, Basile Guy Richard Bossoto, conseiller à l’éducation du Premier ministre, des représentants de la H.a.l.c (Haute autorité de lutte contre la corruption) et des associations des parents d’élèves. Plus de 90.000 candidats répartis dans 242 centres sont en lice pour s’adjuger le baccalauréat 2024.

Après avoir officiellement lancé les épreuves écrites du baccalauréat général, le ministre Jean-Luc Mouthou et la délégation qui l’accompagnait ont fait une tournée de quelques centres d’examen, pour terminer au centre du Lycée Chaminade, situé dans le troisième arrondissement, Poto-Poto. Après avoir passé en revue quelques salles de classe, le ministre Mouthou s’est prêté aux préoccupations des journalistes. Il a salué la présence à ses côtés des représentants du Président de la République, du Premier ministre et des responsables du monde de l’éducation. Cette mobilisation, a-t-il expliqué, permet à tout le monde de se rendre compte de l’effectivité du lancement des épreuves écrites et tout le succès souhaité dans l’organisation de cette session. Et cela «s’inscrit dans le cadre de la prise en charge effective de la jeunesse du Congo sous le très haut leadership de son excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat».
Répondant à la question relative à une candidate qui venait d’accoucher au Lycée Pierre Savorgnan de Brazza, quelques minutes après son passage, le ministre Mouthou a salué le grand travail abattu par les services de la sécurité civile (sapeurs-pompiers), qui font désormais partie des principaux partenaires du ministère dont-il a la charge. «Nos partenaires traditionnels de la sécurité civile ont su prendre en charge cette candidate qui venait d’accoucher. Nous saluons évidemment les efforts qui ont été consentis par ces partenaires qui nous accompagnent, d’ailleurs, depuis très longtemps. C’est un accompagnement que nous avons toujours souhaité et que nous espérons pérenne», a-t-il fait savoir.
En ce qui concerne l’engouement des élèves, ces dernières années, pour les séries scientifiques, Jean-Luc Mouthou pense que cela est le fruit du travail abattu par son ministère, afin dit-il, «d’emmener les jeunes davantage vers la pratique de la science». Plus de 90.000 candidats répartis dans 242 centres sont en lice pour s’adjuger le baccalauréat 2024. Ces effectifs sont légèrement en baisse (2,37%), par rapport à l’année dernière où ils étaient plus de 92.000. Cette baisse est le résultat «des efforts déployés par son ministère en termes de réduction de la transhumance, de dérogations et pour que ne participent au baccalauréat que les élèves qui sont effectivement inscrits en classe de terminale». Débutées le mardi 18 juin, les épreuves écrites du baccalauréat 2024 prennent fin le vendredi 21 juin par les épreuves de français, philosophie et d’E.p.s (Education physique et sportive) écrite.

Hervé EKIRONO

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles