Home Culture Ministère de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs : La ministre Lydie...

Ministère de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs : La ministre Lydie Pongault a visité l’Ecole de peinture de Poto-Poto rénovée

0
La photo de famille de la ministre Lydie Pongault avec les artistes peintre

La ministre de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, Mme Marie-France Lydie Hélène Pongault, a visité, jeudi 2 novembre 2023, l’Ecole de peinture de Poto-Poto, située non loin du Rond-point Moungali, à Brazzaville, après sa rénovation, dans le cadre de la tenue du sommet des trois bassins forestiers tropicaux du monde, car retenue comme site de visite, au cours de cet événement.
A son arrivée, la ministre en charge de l’industrie culturelle est reçue par Parfait Mbon, directeur de l’Ecole de peinture de Poto-Poto, heureux de voir son environnement transformé par une cure de jouvence, tout comme les artistes peintres qui y évoluent.

Le directeur Parfait Mbon offrant un tableau de peinture à la ministre Lydie Pongault

«Madame la ministre, nous sommes très heureux qu’à l’occasion du sommet des trois bassins forestiers tropicaux, l’Ecole de peinture de Poto-Poto s’est faite peau neuve. Même les élèves peintres ont été habillés. L’environnement est devenu sain», a-t-il déclaré. S’en est suivie une visite des lieux, pour apprécier les tableaux exposés, les œuvres des artistes peintres de cette mythique école qui a formé de grands noms d’artistes peintres comme Gothène, le Picasso congolais, et bien d’autres.
Au terme de sa visite, la ministre Pongault a livré ses impressions en ces termes: «Je suis venue à l’Ecole de peinture de Poto-Poto, parce que, sur instruction du Premier ministre, nous avions le devoir de promouvoir la destination Congo. Pour cela, nous avons établi un itinéraire à faire visiter nos amis. Dans ce surcuit, il y avait l’Ecole de peinture de Poto-Poto qu’il fallait rénover et lui donner la vie. C’est ce qui fut fait. Voilà pourquoi nous sommes venus voir et savoir si cette école a reçu la visite de nos visiteurs. Nous sommes heureuse de voir comment la visibilité de cette école a été rétablie et son environnement assainie».
La ministre en charge de l’industrie culturelle a donné aussi quelques conseils à l’équipe de maîtrise, pour garder ces lieux propres. En tout cas, quand on passe du côté de l’Ecole de peinture de Poto-Poto, on est satisfait de cet environnement qui a produit et continue de produire des artistes peintres de grande renommée.

Chrysostome FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile