26.2 C
Brazzaville
jeu 25 avril 2024 01:35:03
spot_img

Ministère de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs : Vers la construction d’une cité socio-médicale et technologique à Brazzaville

La ministre de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, Mme Marie-France Hélène Lydie Pongault, a reçu en audience, samedi 1er juillet 2023, à son cabinet de travail, à Brazzaville, Julius Mwale, un homme d’affaires kenyan, fondateur de la cité technologique et médicale anglophone, dénommée M.m.t.c (Mwale medical and technology city), située dans la localité de Kakamega, au Nord du Kenya. Au cours de leur tête-à-tête, Julius Mwale a fait savoir à Madame la ministre en charge du tourisme, sa volonté de développer au Congo, un tourisme autour de la santé, par la construction d’une cité socio-médicale et technologique à Brazzaville.

A sa sortie d’audience, Julius Mwale a confié à la presse avoir eu avec Madame la ministre, des discussions axées sur la construction d’une cité socio-médicale dans la zone de l’Aéroport international Maya-Maya, ainsi qu’un hôtel de luxe dans une réserve de gorille. «Ce projet va embaucher plus de dix mille personnes et nous sommes très enchanté de travailler avec le Ministère de l’industrie culturelle, pour améliorer et développer nos projets», a-t-il affirmé.
L’homme d’affaires kenyan a souligné que le projet vise également à «améliorer le secteur touristique, augmenter le nombre de visiteurs dans le pays en vue d’atteindre entre 100 mille ou 250 mille touristes par année». Le Congo demeure un pays attractif et libéral, ouvert aux touristes ainsi qu’aux groupes financiers étrangers. «Nous sommes très ravi d’être au Congo, parce que c’est un pays très paisible où nous pouvons facilement développer nos projets», a-t-il indiqué.
Le coût global de ce projet s’élève à 330 millions de dollars, soit 250 millions de dollars (environ 130 milliards de francs Cfa), pour la cité socio-médicale et technologique, et 80 millions de dollars (soit 45 milliards de francs Cfa environ), pour l’hôtel de luxe dans une réserve de gorilles dont le nom n’a pas été révélé. «Les études sur la zone de l’aéroport ont déjà été réalisées», a précisé Julius Mwale. Il a souligné que cette cité prend en compte le siège de la compagnie aérienne nationale Ecair et l’Hôtel Pafaco, les deux situés en face de l’Aéroport international Maya-Maya. «Ce qui nous reste à faire, c’est la construction d’un centre médical et d’un autre hôtel. Nous allons signer cet accord sous peu», a-t-il ajouté.
Signalons qu’à travers ce projet, l’homme d’affaires kenyan entend contribuer à l’amélioration du système sanitaire congolais, en proie à d’énormes difficultés. Les travaux de construction de la cité débuteront dans six mois, tandis que ceux concernant l’hôtel de luxe sont prévus à partir de janvier 2024, a-t-on appris à l’issue de cette audience. Reste maintenant à voir le début concret de ces projets.

Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles