back to top
24.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 14:58
spot_img

Ministère en charge des sports : Les fédérations sportives appelées à redoubler d’efforts pour des médailles

Le ministre en charge des sports, Hugues Ngouélondélé, a lancé, mardi 10 octobre 2023, à son cabinet de travail à Brazzaville, la saison sportive 2023-2024, en présence du premier vice-président du Cnosc (Comité national olympique et sportif congolais), André Blaise Bollet, du président du C.n.p.c (Comité national paralympique congolais), Simon Ibovi, des présidents des fédérations nationales sportives, du directeur général et de l’inspecteur général des sports, du directeur général de l’O.n.s.s.u (Office national du sport scolaire et universitaire), des membres du cabinet.

Deux allocutions ont ponctué la cérémonie d’ouverture de la saison sportive 2023-2024. D’abord, au nom de la communauté sportive, le président du C.n.p.c, Simon Ibovi, a présenté les doléances des dirigeants sportifs, en demandant au gouvernement de mettre l’accent sur la préparation et la participation des athlètes aux compétitions internationales.
«Pour cette saison sportive 2023-2024 qui s’ouvre, le Comité national paralympique congolais s’active aux compétitions classificatrices et qualificatives aux Jeux paralympiques de Paris 2024. A ce sujet, la prise en charge des athlètes dans les regroupements s’avère indispensable. Un séminaire de formation des athlètes et officiels techniques dans le cadre de renforcement des capacités est prévu, pour relever le niveau de ces derniers. Mettre à notre disposition, du matériel sportif, afin d’améliorer les performances de nos athlètes», a-t-il indiqué.
Principal orateur, le ministre Hugues Ngouélondélé a d’abord évalué les différents programmes d’activités des fédérations sportives nationales, conformément aux axes prioritaires de la saison 2022-2023. «Le taux d’exécution moyen de 25,56% contre 33,95% au cours de la saison précédente. On peut donc constater une baisse considérable des activités menées par les fédérations, dans le cadre du sport de haut niveau. Cette baisse d’activités a eu pour conséquences, dans la majorité des disciplines sportives», a-t-il signifié.
Il a révélé qu’au terme de la saison sportive écoulée, «seulement 26 médailles ont été remportées par nos athlètes, aux différentes compétitions internationales, dont 5 en or, 7 en argent et 14 en bronze. Dans ce même registre, exception faite de l’équipe nationale de handball dames, nos équipes nationales de sports collectifs n’ont pas pu se qualifier aux différentes compétitions majeures».
Hugues Ngouélondélé a rappelé que depuis plus de deux décennies, le sport dans notre pays présente des contre-performances. Un groupe de travail du mouvement sportif national, supervisé par le C.n.o.s.c, sous le thème, «pour un nouveau départ du sport au Congo» formulera des recommandations pertinentes, permettant d’assurer le rayonnement international de notre pays.
Le ministre des sports a évoqué aussi la promulgation de la loi portant code du sport dont il faut maintenant doter de textes d’application. Pour cela, des discussions sont prévues avec les fédérations sportives, «pour une meilleure prise en compte de toutes les préoccupations liées à cette nouvelle loi».
Enfin, il a appelé les fédérations sportives à bien se préparer, pour une participation conséquente du Congo aux Jeux africains d’Accra, au Ghana, et aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris, en France, en 2024.

Luze Ernest BAKALA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles