Home Editorial On n’arrête pas le temps!

On n’arrête pas le temps!

0
Continuer dans cette lancée!

Une année s’en va. Une autre commence. Telle est la mécanique du temps, qui ne dépend pas de nous ni n’obéit à notre volonté. Plus que trois jours et 2023 s’en est allé. Vive 2024!
La nouvelle année s’ouvre avec les mêmes vieilles interrogations quant à notre marche ensemble vers le développement: à quand l’électricité permanente, à l’ère de l’économie numérique? A quand l’eau courante permanente? Que faut-il faire devant le phénomène des inondations et des érosions, dans les quartiers de nos villes?
A bientôt 64 ans d’indépendance, qu’on vive dans les centres-villes ou les banlieues de nos communes ou qu’on habite en zone rurale, l’accès à l’eau courante et à l’électricité demeure un grand souci. La faute? A une gouvernance publique qui laisse trop de place à la médiocrité, au manque de rigueur et à la tolérance devant le manque de résultats. Là où il n’y a pas de rigueur dans la gouvernance, là où l’on tolère le manque de résultats, il est difficile que le développement y émerge. Année après année, décennie après décennie, les mêmes interrogations fondamentales restent de mise, dans la même ampleur.
On ne devrait plus être là à expliquer au peuple pourquoi il y a rupture de fourniture d’eau ou d’électricité. Les raisons techniques, on les connaît, sauf catastrophe naturelle ou humaine. Ou il y a des cadres compétents pour nous aider à régler ces problèmes, ou les cadres qu’on met en place ne le sont pas et il faut les remplacer jusqu’à trouver les bons. Le Président Marien Ngouabi ne disait-il pas: «L’homme qu’il faut à la place qu’il faut»? La démocratie et les droits de l’homme ne sauraient s’écarter d’une telle vérité. La gestion axée sur les résultats, même à dose homéopathique, est la seule politique qu’il faut, pour avoir des fruits sans ver.
Une nouvelle année arrive. Le drame pour nous, c’est qu’on perd même l’espoir qu’elle sera mieux que celle qui s’écoule, dans nos conditions de vie trop éprouvées par les ruptures d’eau courante et d’électricité, les inondations, les érosions, la chute du pouvoir d’achat… Nous saluons l’endurance de notre population. Bonne année à tous !

L’HORIZON AFRICAIN

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile