back to top
25.2 C
Brazzaville
jeudi 20 juin 2024 | 23:03
spot_img

Ordre national des médecins : Le nouveau président, le prof Alain Maxime Mouanga, installé dans ses fonctions

L’Hôtel Saint François de Paul, à Brazzaville, a servi de cadre, vendredi 22 mars 2024, au ministre de la santé et de la population, Gilbert Mokoki, d’installer officiellement les membres du nouveau bureau de l’Ordre national des médecins, issu des élections ordinales du 23 décembre 2023, à Brazzaville et à Pointe-Noire, avec comme président le Prof Alain Maxime Mouanga. La cérémonie s’est déroulée en présence de Mme Emilienne Raoul, présidente du Cese (Conseil économique, social et environnemental), de Mme Yolande Voumbo, conseillère, cheffe du Département santé de la Présidence de la République, du Dr Lucien Alexis Manga, représentant pays de l’O.m.s (Organisation mondiale de la santé), du prof Richard Roger Urbain Bileckot, inspecteur général de la santé, du Prof Hervé Léon Iloki, président sortant de l’Ordre national des médecins, des médecins et chefs de districts sanitaires du Congo, etc.

Le bureau national de l’Ordre des médecins du Congo.

Dans son discours de circonstance, le président sortant, le Prof Hervé Léon Iloki, a remercié le ministre Gilbert Mokoki pour les réformes menées dans le secteur de la santé et son implication dans la tenue réussie des élections au sein de l’Ordre national des médecins. Il n’a pas oublié le comité aviseur, pour avoir travaillé sans relâche à l’aboutissement du processus électoral. S’adressant au président élu, le prof Alain Maxime Mouanga, il lui a indiqué que «la tâche est ardue», mais qu’il peut compter sur lui, exprimant ainsi sa disponibilité à accompagner la nouvelle équipe dirigeante.
Pour sa part, l’inspecteur général de la santé, le Prof Richard Roger Urbain Bileckot, président du comité aviseur, structure qui a organisé les élections en collaboration avec la Direction générale des affaires électorales, a lu le procès-verbal sanctionnant la tenue des élections. Le prof Alain Maxime Mouanga succède au prof Léon Hervé Iloki et le Dr Jean Daniel Ovaga en est le vice-président, François Kokolo, secrétaire et Closina Mikolélé Biyongo, trésorière. Le Dr Jickel Bintse est élu président du Conseil national de l’Ordre de Brazzaville et le Dr Philippe Menga dirige désormais l’ordre au niveau de Pointe-Noire.

Une vue partielle des médecins.

Dans son discours d’orientation, le ministre Gilbert Mokoki a rappelé «que nul ne peut exercer cette profession, s’il n’est pas inscrit à l’Ordre des médecins». La fameuse inscription au tableau de l’ordre. Le ministre de la santé et de la population a invité «les médecins au respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle, car le médecin est le leader au sein de l’équipe des soins», a-t-il ajouté. «La compétence médicale est certifiée au-delà des diplômes, par l’habilitation à exercer, celle-ci dépendant exclusivement de l’Ordre des médecins», a-t-il rappelé. Car, «l’ordre est le garant de la qualité des prestations médicales, en s’assurant que celle-ci se font dans les règles de l’art. L’ordre est tout aussi le garant de la probité du médecin, par le respect de la déontologie et de l’éthique». «J’en appelle ainsi à l’engagement, à l’implication et au sens de responsabilité des médecins, pour participer à l’amélioration du niveau de santé de la population. Le médecin est responsable de la santé des populations», a-t-il fait savoir.
Gilbert Mokoki a rappelé le rôle et la place «des médecins dans la redynamisation des districts sanitaires et dans la réforme hospitalière, en tant que pilier de l’ordre dans l’accès et de l’utilisation des soins». Appelé à assurer le fonctionnement harmonieux des ordres professionnels, le ministre de la santé et de la population a demandé «aux médecins de mettre de l’ordre dans la profession et d’agir pour le respect de l’éthique médicale».
Pour sa part, le Prof Mouanga entend imprimer un rythme nouveau à la tête de l’ordre, pour mettre un terme aux querelles stériles parmi les médecins. Les premières actions de son équipe dirigeante se focaliseront entre autres «sur le recensement des médecins et la production des cartes professionnelles biométriques», a-t-il fait savoir. Un numéro d’immatriculation national unique sera attribué à chaque ordre départemental et le nouveau président promet «de numériser toutes les activités menées, notamment par l’octroi de la carte professionnelle identique et sécurisée». Le nouveau bureau du conseil de l’Ordre national de médecins est élu pour un mandat de quatre ans.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles