back to top
28.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 15:33
spot_img

Ouverture de la foire aux plants à Brazzaville

7ème édition de la foire aux plants

Sous le signe de la maturité de l’horticulteur, «le futur de la planète, c’est planter»

La 7ème édition de la foire aux plants se tient à Brazzaville et en même temps dans trois autres villes du pays (Oyo, Dolisie et Pointe-Noire), pendant environ un mois et demi (du 20 octobre au 30 novembre 2023), sous le thème: «Le futur de la planète, c’est planter. La foire aux plants est là pour vous». Elle a été lancée lors d’une cérémonie organisée le vendredi 20 octobre, au Ministère de l’économie forestière, où se tient également la foire, sous le patronage de la ministre Rosalie Matondo, assistée de deux de ses collègues, les ministres Hugues Ngouélondélé et Jacqueline Lydia Mikolo, en présence de diplomates, des conseillers de la Présidence de la République et bien d’autres invités.

La foire aux plants revêt un caractère particulier, cette année, en ce qu’elle se tient au moment où va se dérouler le sommet des trois bassins forestiers tropicaux du monde prévu à Brazzaville du 26 au 28 octobre. Deux allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture de la foire aux plants. François Mankessi, coordonnateur du Pronar (Programme national d’afforestation et de reboisement), a longuement présenté l’évènement dont il a rappelé l’historique. «Cela fait exactement sept ans, Madame la ministre de l’économie forestière, depuis que cette ingénieuse idée qui traversait votre pensée, fut traduite en acte salutaire, aussi bien pour les pépiniéristes que pour les planteurs. Cette idée est, bien sûr, le rapprochement de producteurs de plants, des acteurs, pour parfaire l’organisation de la journée nationale de l’arbre, ceci bien évidemment, aux fins de concrétiser la mise en œuvre de la vision écologique prônée par Son Excellent Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat», a-t-il déclaré. Rappelons que la journée nationale de l’arbre intervient lundi 6 novembre.
Les trois ministres (au milieu) pendant la cérémonie de lancement de la foire aux plants.
Une vue des diplomates présents.
Pendant la visite de la foire.
La foire aux plants 2023
Lançant la foire, la ministre Rosalie Matondo s’est appuyée sur le dernier rapport du sixième cycle d’évaluation du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, pour indiquer que «les phénomènes métrologiques extrêmes se multiplient de nos jours et menacent la survie de toute l’humanité». «Face à ces calamités, qui sèment la désolation dans le monde entier et particulièrement en Afrique, réputée continent le plus vulnérable, il existe des solutions basées sur la nature, aux nombres desquels figure la préservation des écosystèmes forestiers, couplée à l’extension de la couverture forestière mondiale à traves l’afforestation», a-t-elle déclarée. Dans ce contexte, la ministre de l’économie forestière a fait savoir que «notre pays, fort de ses nombreux atouts naturels et ses avancées en matière de gestion durables des forêts ainsi que de sa longue expérience accumulée en matière d’afforestation et de reboisement, tient un rôle crucial dans la promotion des solutions basées sur la nature». Planter les arbres est donc une réponse aux changements climatiques.
Après son allocution, s’en est suivie la visite des stands. A Brazzaville, la foire a ouvert ses portes avec la participation de plusieurs pépiniéristes apportant 179.857 plants divers, notamment des plants forestiers exotiques et locaux, des plants fruitiers marcottés et greffés, des espèces fourragères, ornementales et médicinales, etc. A cela s’ajoute une section d’exposition des produits faits à base de plants.
Véritable marché de vente de plants, la foire permet de promouvoir la diversité et la qualité du travail des pépiniéristes, des horticulteurs et autres fabricants de produits divers ainsi que les circuits d’approvisionnement, en mettant l’accent sur les problématiques liées à la production des plants et aux plantations forestières. Plusieurs stands sont installés dans la cour du Ministère de l’économie forestière qui a accueilli plus d’une cinquantaine d’exposants. Depuis 2017, année d’ouverture de la première édition de la foire, à nos jours, des milliers d’horticulteurs ont été invités à exposer des centaines de milliers de plants. Pour les Brazzavillois, cela vaut le détour au Ministère de l’économie forestière non seulement pour visiter la foire, mais aussi pour acquérir des plants à planter.
Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles