Home Culture Première édition du Slam sur mars festival : Encourager la lutte contre...

Première édition du Slam sur mars festival : Encourager la lutte contre la pollution plastique, par la création artistique

0
Yaya Onka

Yaya Onka, le slamticien, a réussi son pari d’organiser la première édition du Slam sur mars festival (Festival international de slam-poésie et de musique de Brazzaville), du 28 au 30 décembre 2023, à Bantou beach (Les pieds dans l’eau), après le Pont du Djoué, dans le premier arrondissement Makélékélé, à Brazzaville. Ce festival s’inscrit dans la défense de l’environnement, en sensibilisant le public à travers l’art. Plusieurs activités ont eu lieu dans le cadre de ce festival, comme l’exposition-vente d’objets d’art, spectacles, ateliers d’initiation au slam, et une table-ronde, samedi 30 décembre, sur le thème de l’environnement, intitulé: «Recyclage, agro-écologie et art, l’urgence de la cohésion».
Plusieurs artistes étaient au programme, au spectacle d’ouverture, le jeudi 28 décembre, à partir de 17h, à Bantou beach, notamment Saint Nathanaël des Lettres, Man Houd, J. Leader, Fredo le musiquier, Dalie Dandala, Pygmée Bantu, Stévy Malado Saxe, Aristote, Jorath ainsi que Mariusca la slameuse. Avec Yaya Onka, on peut dire qu’on était sur la planète Mars.

Photo de famille après la table-ronde.

Avant le spectacle d’ouverture, il y a eu les ateliers d’initiation au slam avec DJ Feminin et aux métiers du domaine de l’écosystème. Ce dernier atelier a souligné l’importance de l’art dans la sensibilisation sur la protection de l’environnement, en particulier dans la lutte contre la pollution plastique.
La table-ronde a permis de creuser ce thème. Le fléau de la pollution plastique est une menace visible qui a des effets négatifs important sur chaque communauté dans le monde. Il est important que chaque individu apporte sa pierre à l’édifice pour palier un tant soit peu à ce phénomène, en utilisant moins et en recyclant davantage pour éviter le coût de l’inaction.
La volonté du Congo de lutter contre les plastiques a été démontrée par un décret pertinent qui a été introduite en 2011. Il est interdit l’importation, l’utilisation et la vente de sacs et sachets en plastique et impose également de lourdes amendes aux personnes utilisant ce type de produits. Une mesure visant à abandonner l’usage abusif des sachets plastiques et à promouvoir les sacs et contenants réutilisables.
Malgré les efforts dans ce secteur, plusieurs tonnes d’articles en plastique à usage unique jonchent encore les artères des villes ainsi que les cours d’eaux du pays par manque de politique de recyclage de la part des autorités compétentes. «Nous laissons les gros discours qui ne vont pas nous aider», a déclaré l’artiste slameur Yaya Onka, soulignant que «le festival Slam sur mars à connotation écologique ambitionne de former et informer les gens avec une méthode purement artistique». Il sied de souligner que le gouvernement devrait intensifier les efforts dans la lutte contre la pollution plastique, notamment par le soutien aux initiatives novatrices de recyclage et de valorisation du plastique dans notre pays.

Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile