Home Société Prodivac : Pour la relance, un plan de travail dynamique a été...

Prodivac : Pour la relance, un plan de travail dynamique a été adopté pour 2024

0
La photo de famille à la fin de la session.

Le Comité de pilotage du Prodivac (Projet de développement intégré des chaînes de valeurs agricoles au Congo) placé sous la tutelle du Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, a tenu sa troisième session, mardi 16 janvier 2024, à Brazzaville, sous le patronage de Ferdinand Sosthène Likouka, directeur de cabinet de la ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, en sa qualité de président dudit comité. Cette session a permis d’adopter un budget de plus de 21 milliards de francs Cfa, pour réaliser un plan de travail dynamique en 2024, en vue de la relance du projet, après ses quelques balbutiements.

Lancé en 2019, pour une durée de cinq ans, sous le financement de la Bad (Banque africaine de développement), le Prodivac a connu des hauts et des bas. Son Comité de pilotage a tenu sa dernière session le 12 décembre 2022, alors que le règlement prévoit deux sessions ordinaires chaque année, en plus des sessions extraordinaires. En 2024, il est dans sa cinquième année de mise en œuvre et il se termine en 2025.
A l’ouverture des travaux, le président du Comité de pilotage, Ferdinand Sosthène Likouka, a invité les membres à une analyse approfondie des dossiers soumis à leur appréciation. «Cette fois-ci, nous avons pris la bonne vitesse, pour atteindre les objectifs assignés à notre projet. C’est un projet agricole avec les chaînes de valeurs de l’agriculture, qui participe à notre Plan national de développement (P.n.d 2022-2026), dont les axes prioritaires, parmi lesquels nous avons l’agriculture au sens large».
Les différents dossiers ont été examinés avec comme repère le rapport des activités réalisées au cours de l’année 2023. Après avoir apprécié l’état d’avancement du plan de travail et budgétaire, le constat fait a montré que l’année 2023 n’a pas permis de réaliser des activités significatives, avec un taux de décaissement de 4,5%. Ainsi, le fonctionnement du projet a été très faible. La gouvernance a beaucoup chancelé. A ce titre, le niveau d’avancement des activités et celui du décaissement des fonds n’ont pas permis une avancée convenable du projet. Le budget prévisionnel n’a porté que sur le fonctionnement de l’Unité de coordination du projet.
Au regard des faiblesses énumérées et pour les remonter, le Comité de pilotage a délibéré sur les activités éligibles pour l’année 2024, en adoptant quelques recommandations, face à l’urgence d’améliorer la performance du projet, dans les délais les plus courts possibles.
A la fin des travaux, le coordonnateur du Prodivac, Christian Ilitch Nguinda-Akany, s’est dit rassuré par l’engagement des départements ministériels concernés, car la plupart des actions se feront par entente directe avec les ministères sectoriels. Les activités phares concernent l’appui direct aux producteurs, avec l’organisation des producteurs en plateformes beaucoup plus structurées et la facilitation de l’accès aux bassins de consommation, par les pistes agricoles et la construction des entrepôts.
A noter que le Prodivac couvre trois départements (Pool, Bouenza et Plateaux), constituant les bassins de production destinés à stimuler la productivité et l’entreprenariat au profit des corridors des grands centres de commercialisation et de consommation que sont Brazzaville et Pointe-Noire. Il développe quatre chaînes de valeurs agricoles que sont le manioc, le maïs, l’aviculture et la pisciculture.
Signalons qu’à cette session, on y a noté la présence de Pascal Robin Ongoka, directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, premier vice-président du Comité de pilotage, Blaise Emile Opangault, directeur de cabinet du ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, deuxième vice-président, et Bienvenu Lucien Kendé, directeur de cabinet du ministre des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat, troisième vice-président.

Martin
BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile