back to top
35.4 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 16:58
spot_img

Projet de renforcement du système de santé Kobikisa : Une formation pour créer un consensus sur les protocoles thérapeutiques standards

Conduite par son premier responsable, Darius Eryx Mbou Essié, l’Unité de coordination du Projet de renforcement du système de santé Kobikisa a organisé, mardi 22 août 2023, à Brazzaville, une formation relative au consensus sur les protocoles thérapeutiques des soins. A l’ouverture des travaux, le Pr Hugues Issoïbéka, directeur départemental des soins et services de santé de Brazzaville, a exhorté les participants à «percevoir le document (qui faisait l’objet de cette formation) comme un moyen de rationalisation. Mais, la mise en œuvre de ce processus a toujours posé problème». Et, «cette rationalisation est parmi tant d’autres pratiques médicales. Comme tout outil participatif et collaboratif, il reste un document à parfaire», a-t-il précisé.

Dans son intervention, le coordonnateur du Projet Kobikisa, Darius Eryx Mbou Essié, a rappelé que la formation organisée visait, entre autres, à vulgariser aux autres collègues médecins, la pertinence des protocoles thérapeutiques standards dans les soins, à présenter la prise en charge des pathologies majeures du panier des soins retenus par la caisse d’assurance maladie universelle, par niveau de soins, et à amender les protocoles, en les contextualisant selon le feedback des participants. Les conduites thérapeutiques recommandées viennent combler un besoin, notamment l’existence des recommandations pour la pratique clinique.
Ont pris part à cet atelier de vulgarisation des soins: un expert rédacteur par groupe de spécialité; les directeurs départementaux de la santé des douze départements du Congo; les médecins chefs de districts sanitaires; les chefs de centres de santé intégrés; les directeurs d’hôpitaux; les médecins d’hôpitaux généraux et de référence, etc.
En dehors de Brazzaville, les ateliers décentralisés de consensus vont, aussi, être organisés à Pointe-Noire, Dolisie et Oyo. Ils seront organisés en salle et en présentiel durant deux matinées. Les exposés en salle seront suivis des discussions animées par les experts en santé. Les pathologies dont les prises en charge seront présentées sont: trois syndromes/pathologies graves pour enfant y compris la drépanocytose; trois chirurgies pour adulte (paludisme, hypertension artérielle et complication de grossesse).
Pour améliorer l’accès de la mère et de l’enfant aux services de santé, le gouvernement a lancé le Projet Kobikisa. Celui-ci est financé par un prêt de la Banque mondiale, d’une bagatelle de 50 millions de dollars américains. Il est structuré en trois composantes: financement du projet et P.b.f et soutien à la mise en œuvre de la gratuité des soins de santé pour les femmes enceinte et les enfants, etc, pour les ménages pauvres; gouvernance des finances publiques (gestion des finances publiques sectorielles et renforcement du système de santé); gestion et suivi du projet: assurer une gestion et une mise en œuvre technique et fiduciaire efficace et efficiente du projet.

Joseph MWISSI NKIENI

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles