back to top
26.2 C
Brazzaville
mardi 16 juillet 2024 | 12:14
spot_img

Quête de soi, et comment?

Les philosophes exultent ces deniers temps. Est-ce à cause de la montée du populisme dans «le vieux» continent? Les philosophes s’interrogent «sur l’urgence de la décolonisation de la pensée chez les Africains». En fait, à l’instar de Prométhée, ils veulent construire un nouveau monde, en déconnectant le système de pensée africain de celui de l’occident.
Mais, combien de temps cela fait-il que l’on cherche à se déconnecter des connaissances de culture de l’occident? Combien d’ouvrages faut-il publier, combien de conférences faut-il donner pour cela devienne réalité?
Que veulent exactement les Africains? Veulent-ils véritablement quelque chose? Depuis le temps qu’ils parlent d’émancipation, font-ils les efforts nécessaires pour qu’il en soit ainsi? Il ne s’agit pas de crier sur tous les toits que l’Occident nie toute possibilité intelligence civilisationnelle à l’Afrique; nous savons tous que cela n’est pas vrai. Il s’agit de prouver, par une éthique comportementale et épistémique, que les Africains d’aujourd’hui sont dignes de la sagesse antique de leurs ancêtres, mais aussi de renouveau scientifique, après l’aliénation de leurs savoirs par l’altérité.
Si l’altérité traite les Africains d’attardés, de nains scientifiques et de peuples non civilisés, c’est en partie dû à leurs propres comportements. En effet, comment intègrent-ils le bagage scientifique et technologique endogène dans la formation et la recherche? Comment absorbent-ils les contenus scientifiques et technologiques de l’altérité? Que consomment-ils; quel est leur mode de vie, notamment dans les villes; quelle est leur réaction devant un sujet de l’altérité, notamment de l’Occident? Quelles sont les représentations symboliques des Africains aujourd’hui?
La quête de soi commence par la clarification chez l’être africain lui-même de son héritage scientifique, culturel et spirituel. Cela a pour but d’éviter cette forme d’inculturation qui consiste, pour les consciences africaines, à mentaliser le complexe d’infériorité dans leurs rapports avec tous les domaines de la vie quotidienne. C’est donc de l’affirmation d’une démarche volontariste pour un logiciel mental décomplexé que naîtra le nouvel homme africain, affranchi de toute sujétion à l’altérité.

Prométhée

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles