Home Actualité RD Congo : Le capitaine Christian Malanga tué dans une tentative de...

RD Congo : Le capitaine Christian Malanga tué dans une tentative de coup d’Etat à Kinshasa

0
Des assaillants neutralisés, après être dépouillés des uniformes militaires qu’ils portaient.

Dans un communiqué rendu public dans la matinée du dimanche 19 mai 2024, à Kinshasa, par son porte-parole, le général de brigade Sylvain Ekenge, les F.a.r.d.c (Forces armées de la République Démocratique du Congo) annonce avoir déjoué une tentative de coup qu’elles ont réussi à «tuer dans l’œuf». Il s’agit de l’aventure armée d’un jeune leader politique ayant vécu aux Etats-Unis d’Amérique, le capitaine Christian Malanga Musumari (41 ans), activiste de la diaspora, avec dans son groupe armé, au moins deux ressortissants américains dont un Blanc et un Métis. Ils ont pris d’assaut le Palais de la Nation, résidence officielle et bureau du Président de la République, à Kinshasa. Le meneur, Christian Malanga, pourtant capturé vivant, a été finalement tué comme certains de ses camarades. Au passage, il faut dire que les éclats d’obus ont atterri à Mpissa, un quartier de Bacongo, à Brazzaville, faisant quelques blessés légers et des dégâts matériels.

Les Kinois se sont réveillés dans la confusion le matin du dimanche 19 mai. La résidence de Vital Kamerhe, le nouveau président de l’assemblée nationale, était attaquée vers 4h du matin. Le groupe des assaillants, conduit par le capitane Christian Malanga lui-même, avait réussi à s’introduire ensuite au Palais de la Nation où ils se sont filmés. Il aura fallu le communiqué des F.a.r.d.c, en milieu de la matinée, pour comprendre ce qu’il en était. «Les Forces armées de la République Démocratique du Congo portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’une tentative de coup d’Etat a été étouffée dans l’œuf, par les forces de défense et de sécurité», a déclaré le général de brigade Sylvain Ekenge.

Le capitane Malanga.

Selon le porte-parole des F.a.r.d.c, «cette tentative a impliqué des étrangers et des Congolais», qui «ont été mis hors d’état de nuire, leur chef y compris», a-t-il précisé. «Les armées de la République Démocratique du Congo demandent à la population de vaquer librement et tranquillement à ses occupations. Les forces de défense et de sécurité ont la parfaite maitrise de la situation», a-t-il conclu.
Des témoignages recueillis par notre rédaction, dans la matinée du dimanche 19 mai, ont permis de comprendre que les coups de feu ont éclaté entre 4h30 et 5h30, dans la Commune de Gombé, à Kinshasa, précisant que c’est la résidence du nouveau président de l’assemblée nationale, Vital Kamerhe, qui avait été attaquée. Il y a eu un affrontement entre un groupe d’assaillants en uniforme et la garde personnelle du président de l’assemblée nationale, faisant des morts et des blessés. Les éclats d’obus ont atteint Mpissa, un quartier de Brazzaville, dans le deuxième arrondissement Bacongo, faisant des blessés légers et quelques dégâts matériels, notamment quatre maisons impactées.
Sur des vidéos qui ont circulé dans les réseaux sociaux dès le début de la matinée du dimanche 19 mai, on voit un groupe d’une douzaine d’assaillants en uniforme militaire flanqué des écussons aux couleurs du drapeau de l’ex-Zaïre sur les épaules, paradant, la nuit, au Palais de la Nation, une zone pourtant bien sécurisée, dans la Commune de la Gombe, armes au poing, avec le drapeau de l’ex-Zaïre et criant: «Zaïre oyé!». Le meneur, le capitaine Christian Malanga, s’exprime en anglais et en lingala. «C’est fini pour Félix Tshisekedi», lance-t-il, et de poursuivre: «Désormais, c’est le Zaïre». Fait curieux, il y a au moins un Blanc et un Métis dans le groupe. Ce sont des Américains. Voilà pourquoi le porte-parole des F.a.r.d.c a affirmé, dans son communiqué, que cette tentative de coup d’Etat «a impliqué des étrangers et des Congolais». Mais, quelques instants après la contre-attaque des forces de défense et de sécurité, Christian Malanga se met à prier Dieu de venir à leur secours.

Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile