back to top
35.4 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 15:30
spot_img

Reconfigurer le rôle de l’Etat dans la diversification économique

La leçon que le Congo doit prendre en ligne de compte dans sa politique de diversification économique est la reconfiguration du rôle de l’Etat. Les insuffisances et les incohérences de la globalisation, exacerbées par l’apparition de la pandémie du coronas virus, repositionnent l’Etat dans son rôle régulateur et même organisateur de l’activité économique, l’image de certaines économies dites développées, l’économie française notamment, qui en viennent à exalter les bienfaits de la souveraineté industrielle.

Reste à se déterminer sur la nature réelle du modèle d’Etat dont parle le professeur Kassé. Avec les programmes d’ajustement structurel, les Etats africains ont été appelés à se désengager des entreprises publiques et du secteur financier. Ces programmes ont plus ou moins conforté l’idéologie économique dominante selon laquelle le marché est le mode de régulation le plus efficace et que le secteur privé est plus concurrentiel et dynamique.
Sur la base de ces postulats et avec la vague de démocratisation des pouvoirs en Afrique, le modèle libéral s’est imposé comme mode de gestion de l’économie, alors presque partout, il n’y avait pas d’entrepreneurs au sens de Schumpeter. Dans presque tous les pays africains, les privatisations des entreprises d’Etat étaient devenues le passage obligé vers l’aide des institutions financières internationales. L’Etat libéral a triomphé. Mais, souvenons-nous d’octobre 2008. Au cours de ce mois, les banquiers du monde entier sont en émoi. A la suite de la faillite de la banque Lehman Brothers, le monde capitaliste redécouvre les vertus de l’Etat protecteur. Le journal «Le Figaro» publie un éditorial édifiant à ce propos: «En Europe, les digues de la loi d’airain du marché n’ont pas mis longtemps à céder sous la pression. La nouvelle doctrine des Vingt-Sept ne fait pas dans la nuance: dans chaque pays, la puissance publique interviendra pour éviter toute faillite bancaire. Prises de participation, nationalisations, lignes de crédit géantes, garantie des dépôts et des dettes… Tout y passe, sous le regard bienveillant de la Commission de Bruxelles qui, elle aussi, a remisé pour l’occasion ses grands principes sur la libre concurrence. (…) C’est ainsi: lorsque tout s’effondre, il n’existe qu’un recours, un repère commun, l’État protecteur et ses pouvoirs exorbitants».
Et, le «quoi qu’il en coûte» du Président de la République Française traduit bien la nécessaire intervention de l’Etat, lorsque les circonstances l’exigent. C’est ce que la Chine a compris depuis bien longtemps. Pour le Congo, on devrait se souvenir de la décision prise en 1983 sur les entreprises d’Etat: «la sélection de certaines entreprises, pour lesquelles un effort particulier sera consenti, ces entreprises étant retenues, quelle que soit leur situation financière, en fonction de leur intérêt stratégique et de leur impact économique».
C’est dire que le modèle d’Etat, notamment pour les politiques de développement, ne peut pas relever exclusivement d’un immobilisme idéologique. Le temps, les circonstances et les intérêts particuliers des économies sont des facteurs à prendre en ligne de compte. C’est dans ce sens que le Président de la République du Congo, dans son discours d’investiture, le 16 avril 2021, a déclaré: «S’agissant de la gouvernance institutionnelle et systémique, (…) je veux un Etat protecteur, un Etat de droit où la gouvernance publique opère dans la transparence et sous le contrôle des élus du peuple. Je veux un Etat protecteur qui restaure son autorité et qui réforme son administration».
La théorie générale de l’Etat est déjà présente chez Platon et Aristote. Leur thèse est que l’Etat doit être juste et qu’il a pour devoir d’éduquer les hommes à la vertu. En ce qui concerne l’Etat protecteur, Alexis Jacquemin propose la définition suivante: «Etat au sein duquel les pouvoirs publics sont appelés à modifier le jeu des forces du marché en vue de garantir aux citoyens un revenu minimum indépendant de la valeur marchande de ce qu’ils possèdent; de réduire l’ampleur de l’insécurité sociale, en donnant aux individus et aux familles, le moyen d’affronter des imprévus tels que la maladie et le chômage; de donner à tous, sans distinction de position ou de classe, l’accès aux meilleures normes existantes, par rapport à un certain éventail convenu de services sociaux».
L’Etat protecteur, dans le monde moderne, c’est la protection contre tous les risques. Le périmètre de ces risques s’étend jusqu’aux affres du sous-développement. Ainsi, lorsque le Président de la République du Congo en appelle à l’Etat-protecteur, il s’agit non seulement de sa responsabilité contre les risques sociaux, mais surtout celle de construire une économie nationale. Dès lors, il ne peut qu’être à la tête d’un Etat interventionniste.
Dans ce contexte, le patriotisme est au cœur de la problématique de gestion de la cité congolaise et il ne peut s’exercer pleinement qu’aussi avec «la main visible» de l’Etat. C’est sur cette option politique fondamentale de patriotisme économique, dans un système politique orienté vers le progrès, que reposent les politiques de diversification des économies africaines en général et congolaise en particulier. Sur le plan opérationnel, quelques options institutionnelles doivent être prises; il s’agit notamment de la bonne gouvernance, de l’amélioration du climat des affaires, du soutien de l’Etat au secteur privé engagé dans la diversification, des facilités pour le commerce international pour encourager les exportations, de l’investissement sur le renforcement des capacités du capital humain. Quoiqu’il en soit, les Etats qui veulent attirer les investissements directs étrangers en vue de la diversification de leurs économies doivent développer un «Nation branding» politique, pour renforcer leur attractivité, notamment en ce qui concerne les collectivités locales.

Louis BAKABADIO
In «La diversification économique en question», Editions LMI (Janvier 2022). PP 55 à 62. Les références de citations sont à retrouver dans le livre.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles