back to top
27.9 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 21:53
spot_img

Sans électricité, pas de Can à la télélvision : Les Diables-Rouges se sont inclinés dès le premier jour, face aux Lions indomptables

La Can (Coupe d’Afrique des Nations) de handball séniors hommes, qui est à sa 26ème édition, se déroule du mercredi 17 au samedi 27 janvier 2024, au Caire, capitale de l’Egypte, pays tenant du titre. La compétition, qui est aussi qualificative aux Jeux olympiques, regroupe 16 Nations réparties en quatre groupes de quatre. Le Congo est dans le Groupe B, avec l’Egypte, la Guinée-Conakry et le Cameroun. Le Diables-Rouges ont fait leur entrée en la matière dès le premier jour, mercredi 17 janvier, contre les Lions indomptables du Cameroun et ils ont été battus (21-25), par manque de préparation sérieuse.

Après une préparation chaotique au cours de laquelle ils n’ont pas pu livrer de matches tests, par insuffisance de budget, les Diables-Rouges handball séniors hommes se sont lancés dans la compétition au pif. L’équipe technique n’ayant pas eu la possibilité d’évaluer le niveau des joueurs, à travers des matches tests, programmés en Turquie et au Maroc. La sélection nationale n’a pas pu faire le déplacement dans ces deux pays, par manque de budget. Après quatre ans d’absence, les Diables-Rouges participent à la Coupe d’Afrique des Nations sans préparation conséquente.
Inquiet de la manière dont la préparation s’est faite, Jean-Patrice Pahapa, directeur technique national des Diables-Rouges, ne désespère pas. Il a gardé son optimisme, en arrivant au Caire. «Nous sommes déjà là au Caire. Mais, jusqu’à deux jours avant le départ, il y avait un petit couac, parce que le fait d’avoir manqué le départ de la Turquie nous a perturbés. Car, il était question que nous allions participer à quelques matches tests avant d’aller au Caire. Mais, le voyage n’a pu avoir lieu. Ce qui a perturbé un peu les enfants. Le staff technique était obligé d’organiser une balade au bord du fleuve, pour remettre les enfants en confiance et on les a occupés autrement. Ils sont contents de la mission qui leur est confiée. L’état d’esprit des enfants est bon. Je crois qu’ils savent ce qu’ils vont faire; ils sont en mission d’Etat; ils vont représenter le drapeau congolais et pour l’instant, rien à dire de particulier», a-t-il confié, après l’arrivée de la délégation congolaise au Caire.
«Nous sommes arrivés avec tout le groupe. Le premier match sera, pour nous, un match test et en même temps un match de qualification. Les entraîneurs vont découvrir les joueurs au fur et à mesure de la compétition et améliorer le système de jeu. Ils n’ont pas d’autre choix», a-t-il poursuivi.
Quelle entrée en la matière les Diable-Rouges pouvaient-ils faire dans ces conditons? C’est la grande question avant le match contre le Cameroun. L’issue de ce match a donné une nouvelle clé de lecture à ce qui s’est passé pendant la préparation de la Can. Les Congolais se sont inclinés, alors qu’au handball, ils se sont souvent imposés. Mais, aller à la Coupe d’Afrique, sans une préparation sérieuse, c’est une aventure désastreuse. Vraiment, il faut qu’on change cette façon de gérer le sport. Si le budget n’était pas suffisant, on pouvait préparer l’’équipe même à Luanda.

L.E.B

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles