back to top
30.6 C
Brazzaville
samedi 22 juin 2024 | 20:45
spot_img

Symposium international Dre Edith Lucie Sassou Guesseau, le 8 mars à Oyo

Symposium international Dre Edith Lucie Sassou Guesseau

Le prof Nkoua-Mbon a annoncé l’évènement pour le 8 mars à Oyo

Il se tient à Oyo, commune du Département de la Cuvette, le vendredi 8 mars 2024, journée internationale des femmes, un symposium international sur le thème, «Les urgences médico-chirurgicales et pathologies infectieuses de l’enfant», en mémoire de la Dre Edith Lucie Sassou Guesseau, fille ainée du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, et épouse du défunt Président gabonais, Omar Bongo-Odimba, née le 10 mars 1964 et décédée le 14 mars 2009. L’évènement a été annoncé par le prof Jean-Bernard Nkoua-Mbon, lors d’une conférence de presse, lundi 4 mars, à son cabinet de travail,  au C.h.u (Centre hospitalier et universitaire) de Brazzaville.

Dans son intervention, le prof Jean-Bernard Nkoua-Mbon a déclaré en substance que le symposium Dre Edith Lucie Sassou Guesseau vise à servir d’espace de diffusion des connaissances, des résultats de l’application de la santé infantile basée sur des preuves scientifiques, du consensus social à travers des procédures participatives et démocratiques, ainsi que des attentes en matière de santé et de services de santé. Soit dit en passant, le prof Nkoua-Mbon a précisé que la première fille du Président de la République porte le nom de Sassou Guesseau et c’est comme ça que c’est écrit sur sa pierre tombale.
Affiche du symposium
Le prof Jean-Bernard Nkoua-Mbon
Cette initiative, destinée à commémorer le 15ème anniversaire de sa disparition, vise également à faciliter un espace scientifique qui offre la possibilité d’analyser et de réfléchir avec les chercheurs, les professionnels de la santé et les décideurs sur les interventions futures en termes de diagnostic, de traitement et d’atténuation en cas d’éventualité, pour un système de santé préparé à tout événement et aux activités futures impliquées.
«Edith Lucie Sassou Guesseau est l’une des meilleures dames de la médecine au Congo. Elle a été lauréate de sa promotion à l’Institut national des sciences de la santé. Une visionnaire qui, il y a vingt ans, pensait déjà à la médecine du futur». «C’est une icône, une lumière qui ne s’éteindra jamais», a-t-il déclaré.
Le programme comprend la participation d’experts reconnus en santé, de professionnels de la santé pour enfant des secteurs public et privé, ainsi que de l’industrie, avec une participation intersectorielle, en plus de conférences avec des experts de grand prestige et des invités internationaux. «Nous aurons 114 communications et nous attendons près de 150 congressistes du Congo et d’ailleurs», a affirmé le prof Jean-Bernard Nkoua-Mbon.
Pour lui, notre pays doit se préparer à la mutation de la médecine avec l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle. «Il faut que nous préparions nos jeunes à la médecine de demain, celle d’aujourd’hui est en train d’être dépassée», a-t-il fait savoir.
Née le 10 mars 1964 à Brazzaville, Edith Lucie Sassou Guesseau est détentrice d’un doctorat en médecine pédiatrique décroché en 1989 à Brazzaville. Devenue première dame du Gabon en 1990, elle s’était impliquée dans les œuvres sociales, particulièrement dans la lutte contre le sida. Sur cette cause, elle a mobilisé les épouses des Chefs d’Etat du continent, poussant à la création, en juillet 2002, à Genève, de l’O.p.d.a.s (Organisation des premières dames d’Afrique contre le V.i.h-sida) dont elle sera la toute première présidente, jusque en 2004. En 1996, elle crée, au Gabon, la Fondation Horizons nouveaux en faveur des «enfants en détresse et des handicapés» qui sera dotée, en 2002, à Libreville, de la Polyclinique El Rapha, une structure médicale ultra-moderne dont elle a présidé le conseil d’administration jusqu’à sa mort, à Rabat, au Maroc, le 14 mars 2009. Elle laisse un grand souvenir de combattante sociale, pédiatre chevronnée et leader révolutionnaire en santé publique, tout en étant une femme efficace et discrète en politique, aussi bien auprès de son père qu’auprès de son mari. Tous à Oyo, pour le symposium!
Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles