back to top
27.9 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 22:27
spot_img

Tenue de la première édition du comice agricole à Brazzaville, avec le Pdac

Pdac (Projet d’appui au développement de l’agriculture)

Un comice agricole à Brazzaville, pour stimuler la production locale

Le Pdac (Projet d’appui au développement de l’agriculture), qui arrive à son terme à la fin de ce mois de décembre, a organisé, du 6 au 9 décembre 2023, au Stade Félix-Eboué, en partenariat avec le Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, et le Cerpac (Centre d’échange et de ressource pour la transformation des actions alimentaires), la première édition du comice agricole de Brazzaville,  ayant pour thème: «Valorisons les acteurs agropastoraux et halieutique en consommant local».

Avec plusieurs stands repartis sur une superficie d’exposition d’environ 40 mètres, le comice agricole de Brazzaville a ressemblé une soixantaine de groupements agropastoraux du Congo, bénéficiaires de l’appui du Pdac, un projet co-financé par le gouvernement et la Banque mondiale à hauteur de 100 millions de dollars américains (environ 60,8 milliards de francs Cfa) sur cinq ans (2018-2023).
On y a trouvé une variété de produits agricoles, notamment des aliments, des boissons, des cosmétiques et de l’artisanat, non pas que de la capitale, mais aussi de plusieurs départements du pays. Le comice agricole a permis aux exposants de vendre leurs produits et d’échanger entre eux sur leurs expériences et avec les consommateurs, pour les inciter à consommer local. Cet événement ayant eu, entre autres, objectifs de stimuler la production agricole et halieutique locale.
Exposition vente au comice agricole de Brazzaville
Encourager les Congolais à consommer local
Selon Robin Pascal Ongoko, le directeur de cabinet du ministre de l’agriculture et de l’élevage, cette initiative de comice agricole vise à «stimuler la production à grande échelle des produits agropastoraux et halieutiques, de renforcer la visibilité du terroir et les activités du Pdac», a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’ouverture.
Pour sa part, Isidore Ondoki, le coordonnateur du Pdac, a souligné que «ce comice agricole est une rencontre entre les producteurs et les consommateurs d’une part et entre les producteurs, afin d’échanger sur leurs expériences, d’autre part». Il a, également, exhorté les acteurs agropastoraux à continuer de travailler même après la fin du Pdac qui interviendra le 31 décembre 2023, tout en espérant que «les autorités congolaises œuvreront davantage, afin de trouver des moyens nécessaires pour faire vivre ce secteur», a-t-il ajouté.
Mme Françoise Comté, coordonnatrice du Cerpac, a, quant à elle, encouragé les Congolais à consommer local. «Nous demandons aux femmes et aux hommes qui sont dans les marchés et dans la restauration de venir nombreux acheter les produits du terroir, vendus à bon prix», a-t-elle déclaré.
Notons qu’à travers l’organisation des comices agricoles, le gouvernement entend «mettre en avant la valeur ajoutée du secteur primaire congolais et de créer de nouveaux partenariats ainsi que de nouvelles synergies entre les secteurs, afin de soutenir l’autosuffisance alimentaire de notre pays».
Entré en vigueur le 30 avril 2018, le Pdac sera clôturé le 31 décembre 2023 et fera l’objet d’une évaluation complète de sa mise en œuvre, à travers un rapport qui permettra de mesurer la portée de ses interventions et donc ses performances.  Pour l’instant, l’on ne sait pas par quel projet il sera remplacé.
Roland KOULOUNGOU

Reportage sur la première édition du Comice agricole de Brazzaville

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles