back to top
34.9 C
Brazzaville
samedi 18 mai 2024 | 14:09
spot_img

Troisième circonscription de Lumumba (Pointe-Noire) : Maurice Mavoungou a lancé la construction d’un forage d’eau au Quartier New-Bell

Si l’eau, c’est la vie, elle doit aussi être le moteur du vivre-ensemble. Le vœu est de Maurice Mavoungou, député élu dans la troisième circonscription électorale du premier arrondissement Lumumba, à Pointe-Noire. Ainsi, il poursuit la concrétisation de ce vœu. Le député a, en effet, lancé la construction d’un quatrième forage d’eau dans sa circonscription. L’espoir à l’horizon du Quartier 115 dit New-Bell. Des terres de ce quartier va sortir, dans un mois, un forage d’eau. Les travaux ont été lancés le jeudi 18 avril 2024, par Victor Béli, suppléant du député Maurice Mavoungou. C’était au cours d’une modeste cérémonie organisée sur le site même qui abritera l’ouvrage.

Au regard des difficultés d’accès à l’eau courante, le député Maurice Mavoungou préfère persévérer dans son projet de construction de forages d’eau, afin de soulager les populations de sa circonscription, pour que l’eau soit réellement la locomotive du vivre-ensemble.

Maurice Mavoungou.

Avant d’actionner les manettes de la machine foreuse, lors de la cérémonie de lancement du projet au Quartier New-Bell, Victor Béli a expliqué que l’initiative n’est pas la première du genre dans la circonscription. C’est, en effet, le quatrième forage d’eau construit par le député, après ceux des quartiers 110, 111 et 112. Ces ouvrages, qui se construisent après validation des études de faisabilité par la Direction départementale de La congolaise des eaux (L.c.d.e), procèdent des besoins exprimés par les populations à leur représentant à l’Assemblée nationale.
Des sollicitations qui sont l’expression d’un malaise profond dans la circonscription, en raison des pénuries, plutôt des ruptures d’eau courante. Le service a presque disparu. «Je ne sais même plus en quelle année la dernière goutte d’eau a coulé de nos robinets. Ainsi, notre zone n’ayant pas assez de forages, nous parcourrons de longues distances pour nous approvisionner en eau. Trop, c’était trop! Il a fallu que nous, les femmes du Comité 115, demandions à notre député de nous construire un forage», se souvient Candide Gabrielle Bayadika, habitante du Quartier 115.
Sensible au cri de cœur des femmes, Maurice Mavoungou s’est démené à trouver la solution. Le coup d’envoi des travaux de forage est intervenu après la journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 mars dernier, sous le thème: «L’eau pour la paix». En effet, si l’accès à l’eau potable constitue le sixième objectif du développement durable (O.d.d 6) des Nations unies, il est souvent, non seulement au cœur des tensions entre États, mais il alimente aussi et surtout des conflits communautaires.
Pour le duo parlementaire de la troisième circonscription de Lumumba, ces forages ont aussi pour objectif de consolider le vivre-ensemble dans leur circonscription. Victor Béli en a ainsi appelé à une gestion responsable et durable de ces ouvrages. Message bien reçu par les bénéficiaires. «Nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous devons gérer ces points d’eau en toute responsabilité et dans l’unité au sein de notre quartier. En tout cas, nous serons conséquentes, car la chance ne sourit qu’une seule fois», a promis Bélinda Kouatouka, habitante du Quartier 115. Dans un mois, le forage va faire jaillir de l’eau, au grand soulagement des populations de ce quartier, parce qu’un homme y a pensé, Maurice Mavoungou. Comme quoi, c’est un excellent choix.

John NDINGA NGOMA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles