back to top
27.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 18:50
spot_img

Unicef : Grâce au soutien du Japon, le rappel vaccinal par S.m.s désormais opérationnel au Congo

Au cours d’une cérémonie de lancement qui s’est déroulée à Brazzaville, le mercredi 5 juillet 2023, la délégation de la mission diplomatique de l’Ambassade du Japon au Congo, en collaboration avec le Ministère de la santé et de la population et l’Unicef, a procédé au lancement du projet de renforcement du système numérique de santé, pour la lutte contre les maladies infectieuses dont la vaccination. Il s’agit du déploiement, avec le soutien financier du gouvernement japonais, de l’application Mangwele, un système de rappel vaccinal par S.m.s, qui permet de rappeler aux parents, notamment les mères, les rendez-vous vaccinaux de leurs enfants selon le calendrier du Pev (Programme élargi de vaccination).

La première secrétaire, Mme Satoko Morito, représentant l’ambassadeur du Japon en RD Congo, également cheffe de la coopération de l’Ambassade du Japon en RD Congo, a participé, aux côtés M. Soliou Badarou, représentant adjoint par intérim de l’Unicef au Congo, à la cérémonie de lancement du projet qui s’est déroulée le mercredi 5 juillet dernier au C.s.i Tenrikyo de Makélékélé, sous le patronage du Ministère de la santé et de la population.

L’application Mangwele est opérationnelle au Congo,  grâce au soutien financier du gouvernement japonais (Ph Unicef)
L’application Mangwele est opérationnelle au Congo, grâce au soutien financier du gouvernement japonais (Ph Unicef)

«A travers ce projet, le personnel de santé pourra, entre autres, suivre l’état de l’enregistrement des naissances et suivre les vaccinations de chaque enfant, en enregistrant ces informations dans une base nationale de données. Ce système permettra d’effectuer un suivi individualisé et de s’assurer que tous les enfants reçoivent tous les vaccins nécessaires, même s’ils changent de région. A terme, cela améliorera considérablement la précision des données administratives, pour mieux estimer la couverture vaccinale, y compris la vaccination de routine et de la covid-19», a déclaré la première secrétaire, Mme Satoko Morito.
«Le Ministère de la santé et de population, à travers le Programme élargi de vaccination, se réjouit de la mise en œuvre du «Projet d’appui au système numérique de santé pour la lutte contre les maladies infectieuses en Afrique» en République du Congo, qui, sans nul doute, contribuera à l’amélioration des performances de la vaccination», a pour sa part mentionné le directeur du Pev, le Dr Jonas Ebina.

Photo de famille de la délégation du Japon, les membres du Pev et de l’Unicef (Ph Unicef).
Photo de famille de la délégation du Japon, les membres du Pev et de l’Unicef (Ph Unicef).

La République du Congo fait partie, avec la RD Congo et le Benin, des pays sélectionnés pour bénéficier d’un apport du gouvernement du Japon, dans le cadre de la mise en œuvre du projet relatif à l’introduction du numérique, pour la lutte contre les maladies infectieuses dont la vaccination vise à améliorer la qualité de l’offre et de la demande des services. Les activités relatives à la mise en œuvre de ce projet sont alignées sur le contenu de la «Stratégie nationale du système d’information sanitaire et de la cyber santé 2020-2024».
Ce financement du gouvernement du Japon contribue à soutenir la mise en œuvre d’une intervention pilote dans les bassins de santé et les C.s.i (Centres de santé intégrés) des Départements de Brazzaville et Pointe-Noire. Cette intervention vise à soutenir les plateformes existantes, à rendre opérationnel le système de rappel des rendez de vaccination qui a démarré à Brazzaville par le biais de Mangwele, nom de l’application de rappel systématique des rendez-vous de vaccination, de la naissance jusqu’à l’âge d’un an.
«En décidant de soutenir la République du Congo dans l’introduction du numérique dans le renforcement de la lutte contre les maladies infectieuses, le Japon a vu juste, car les outils du numérique constituent un atout incontournable pour non seulement améliorer l’offre mais aussi la demande des services», a conclu le représentant adjoint par intérim de l’Unicef au Congo.
L’amélioration de la collecte des données ainsi que l’analyse et l’utilisation des données en temps réel pour une prise de décision efficace permettront d’améliorer la couverture vaccinale. Ainsi, les zones et les C.s.i peu performants seront identifiés suffisamment tôt et des mesures correctives seront prises en temps utile, pour renforcer les services de vaccination là où le besoin aura été identifié. En conséquence, le projet va contribuer à augmenter la couverture vaccinale pour la vaccination de routine et la vaccination covid-19 dans les zones urbaines de Brazzaville et Pointe-Noire qui représentent 60% de la population totale du pays.

(Tiré du communiqué de l’Unicef)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles