back to top
29.2 C
Brazzaville
dimanche 23 juin 2024 | 16:40
spot_img

Université Marien Ngouabi : Le Collège intersyndical appelle le gouvernement à tenir ses engagements

Le Collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi a tenu, vendredi 3 novembre 2023, dans la salle du Synesup, au Complexe universitaire de Bayardelle, à Brazzaville, une réunion pour faire le point des négociations avec le gouvernement, après la levée de la grève du 17 février 2023 et pour définir la conduite à tenir. Cette rencontre s’est déroulée sous le co-patronage des secrétaires généraux Léon Makita Ndoumba (Sypnes), Bienvenu Mpapougou (Synalu) et Jean-Didier Mbélé (Synesup).
Après avoir suivi le compte-rendu de sa coordination, le Collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi a, tout d’abord, réitéré ses félicitations à l’ensemble des travailleurs de l’université, pour le calme et la discipline observés depuis la levée de la grève et lui recommande la même détermination pour les batailles imminentes. Il a, ensuite, remercié le gouvernement pour le respect de son engagement contenu dans le point 2 du relevé des conclusions signé le 18 février 2023, avec la primature. Mais, il a déploré l’absence de contact depuis lors, pour la poursuite des négociations concernant les autres points du relevé des conclusions.
En considération de cela et au regard de l’état déplorable dans lequel se trouve l’Université Marien Ngouabi, le Collège intersyndical a exigé: l’octroi, par le gouvernement, d’un budget qui prenne en compte l’ensemble des besoins de l’université, au titre de l’année académique 2023-2024; la nomination, dans les plus brefs délais, aux postes vacants de l’Université Marien Ngouabi, notamment: le vice-président chargé de la recherche et de la coopération, le secrétariat général de l’Université Marien Ngouabi, le doyen de la Faculté des sciences de la santé, le directeur de l’Ecole nationale supérieure polytechnique, afin de pallier les dysfonctionnements scientifiques, administratifs et financiers de l’Université Marien Ngouabi.
A cela s’ajoutent: la signature du deuxième protocole d’accord déposé par l’intersyndicale sur la table du gouvernement, depuis une année, en vue de résoudre l’épineux problème de la dette sociale à l’Université Marien Ngouabi; le paiement des heures des vacataires et des heures diverses dues; le respect de la concomitance dans le paiement des salaires des agents de l’Université Marien Ngouabi, avec ceux de la Fonction publique; la répartition équitable des recettes des visites médicales d’entrée à l’Université Marien Ngouabi et le Ministère de tutelle, ainsi que l’arrêt de l’immixtion de la tutelle dans le processus des visites médicales d’entrée à l’Université Marien Ngouabi; le paiement, par l’Etat, de la contribution du gouvernement au Cames, afin de permettre la délivrance des documents du Cames aux enseignants congolais.
Au-delà, le Collège intersyndical demande au gouvernement d’apporter les réponses attendues aux problèmes posés, dans les plus brefs délais. Autrement, il se réserve le droit de prendre ses responsabilités et de recourir à ses mécanismes habituels.

J. M. NK.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles