back to top
28.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 21:05
spot_img

Université Marien Ngouabi : Les syndicats ont lancé un préavis de grève

Dans une déclaration publiée à Brazzaville, le 10 février 2023, et signée par les secrétaires généraux du Sypenes (Syndicat du personnel non-enseignants du supérieur), Léon Makita Ndoumba, du Synalu (Syndicat national de l’université), Bienvenu Mpapougou, et du Synesup (Syndicat national des enseignants du supérieur), Jean-Didier Mbélé, le Collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi a lancé un préavis de grève de sept jours. Si ses revendications ne sont pas satisfaites, un avis de grève sera probablement lancé. Voici ci-après, l’intégralité de la déclaration du Collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi qui tient lieu de préavis de grève.
«Le Collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi (U.m.ng) s’est réuni le 10 février 2023, au siège du Synésup, dans le Complexe universitaire Bayardelle, pour faire le point sur les revendications contenues dans les déclarations des 28 octobre, 18 novembre 2022 et 24 janvier 2023. Le Collège intersyndical a suivi, avec attention, le compte-rendu fait par sa coordination sur les suites données par les autorités compétentes et constate, avec amertume, que les engagements pris par le gouvernement n’ont pas été tenus, notamment:
– l’allocation d’un budget conséquent à l’Université Marien Ngouabi;
– l’application intégrale du statut particulier de l’Université Marien Ngouabi;
– l’apurement du reliquat du premier protocole d’accord;
– le paiement des heures diverses dues au titre des années académiques 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021, 2021-2022;
– le non-respect de la circonstance dans le paiement des salaires des agents de l’Université Marien Ngouabi avec ceux de la Fonction publique.
Le Collège intersyndical réitère ses félicitations à l’ensemble des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi, pour le calme et la discipline observée et lui demande de redoubler de vigilance pour les batailles futures. Après débat, le collège intersyndical constate le refus du gouvernement d’apporter des solutions aux revendications des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi, l’absence d’une équipe complète à la présidence de l’Université Marien Ngouabi et exige:
1- l’allocation d’un budget conséquent à l’Université Marien Ngouabi;
2- l’application intégrale du statut particulier de l’Université Marien Ngouabi;
3- l’apurement du reliquat du premier protocole d’accord;
4- le paiement des heures diverses dues au titre des années 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021, 2021-2022;
5- le respect de la concomitance dans le paiement des salaires des agents de l’Université Marien Ngouabi avec ceux de la Fonction publique;
6- la nomination aux postes vacants à la présidence de l’Université Marien Ngouabi et dans certains de ses établissements.
En conclusion de ce qui précède, le Collège intersyndical lance un préavis de grève de sept jours, à compter de la date de signature de la présente déclaration».

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles