back to top
25.7 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 23:20
spot_img

Coup de théâtre à l’U.d.h-Yuki, Pascal Ngouanou déchu de ses fonctions !

Vie politique nationale

Coup de théâtre à l’U.d.h-Yuki, Pascal Ngouanou déchu !

Est-ce la fin du tourner en rond à l’U.d.h-Yuki? Alors qu’il venait d’annoncer, la semaine dernière, sur les ondes de R.f.i, la reprise du congrès le vendredi 20 décembre, Pascal Ngouanou, premier vice-président et président par intérim de l’U.d.h-Yuki (Union des démocrates humanistes), a été déchu de ses fonctions par les deux tiers des membres du Bureau politique, réunis «en urgence» samedi 16 décembre 2023, au siège de ce parti, à Moungali, le quatrième arrondissement de Brazzaville. Fernand Gilles Bassindikila, deuxième vice-président, a été choisi pour assurer la présidence par intérim, jusqu’à la reprise du congrès.

C’est par une déclaration lue devant la presse nationale, que le Bureau politique de l’U.d.h-Yuki a annoncé la déchéance de Pascal Ngouanou, qui assurait la présidence par intérim de ce parti depuis la mort, en mars 2021, de son président fondateur, le député et ancien ministre Guy-Brice Parfait Kolélas. Depuis, ce parti n’a connu de calme relatif que grâce à l’action d’une facilitation conduite par Michel Mampouya et Ludovic-Robert Miyouna. Autrement, sa direction demeure chaotique, exaspérant ainsi les cadres et militants.
La lecture de la décision portant déchéance de Pascal Ngouanou.
Pascal Ngouanou, lors de sa dernière rencontre à Mpissa.
Tout est allé vite ces derniers jours, jusqu’à la surprenante décision des deux tiers des membres du Bureau politique de l’U.d.h-Yuki, parti d’opposition où les divisions étaient de nouveau apparues, après la suspension du congrès ouvert au mois de juillet dernier. A cause de ses décisions prises de manière unilatérale, sans concertation des membres du Bureau politique, Pascal Ngouanou était de plus en plus critiqué. Certains des membres du Bureau politique qui le soutenaient pourtant avaient fini par prendre leur distance et se désolidariser de lui, devant le fait qu’il n’écoutait personne. L’annonce de manière unilatérale de la reprise du congrès, après avoir purgé de manière autoritaire la liste des congressistes, accusés d’être à l’origine des troubles qui avaient provoqué la suspension du congrès, a constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
«Déclaration relative à la déchéance de Monsieur Ngouanou Pascal, premier vice-président, président par intérim, pour haute trahison. Suite à l’annonce de la reprise des travaux du congrès fixés au 20 décembre 2023, et les manœuvres de déstabilisation et de destruction du parti constatées, le Bureau politique de l’U.d.h-Yuki, réuni en urgence, ce jour samedi 16 décembre 2023, par les deux tiers de ses membres, a relevé les faits suivants». C’est de cette manière que commence la déclaration portant déchéance de Pascal Ngouanou.
Les mots ont leur sens. On ne sait pas comment les textes de l’U.d.h-Yuki définissent la déchéance d’un responsable et l’organe qui doit prononcer cette déchéance. Toujours est-il qu’on peut comprendre à travers la décision du Bureau politique de l’U.d.h-Yuki que Pascal Ngouanou, qui fut déjà suspendu du parti, verbalement, par le président fondateur, Guy-Brice Parfait Kolélas, ne peut plus revendiquer un quelconque droit au sein de l’U.d.h-Yuki, même plus faire recours de la décision du Bureau politique. Est-ce un tournant au sein de ce parti qui n’arrive pas à prendre ses marques depuis la disparition de son président fondateur? Wait and see! Sa crise interne étant à rebondissements!
Jean-Clotaire DIATOU

La déclaration du Bureau politique de l’U.d.h-Yuki

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles