back to top
21.2 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 07:11
spot_img

Vœux au P.c.t (Parti congolais du travail) : Pierre Moussa estime que l’année 2024 est d’une grande importance pour le parti

Le secrétariat permanent du P.c.t (Parti congolais du travail) a organisé une cérémonie de vœux, mercredi 10 janvier 2023, au siège national du parti, au Quartier Mpila, dans le 5ème arrondissement, Ouenzé, à Brazzaville, sous le patronage du secrétaire général, Pierre Moussa, en présence des secrétaires permanents, des membres du gouvernement et des élus affiliés au parti, ceux du Comité central, de la Fédération de Brazzaville, des structures catégorielles, etc. A cette occasion, il a indiqué que «l’année 2024 revêt une grande importance pour le Parti congolais du travail en raison des échéances cruciales, dont la préparation et l’organisation seront au cœur de son action».

Joseph Mbossa.

Pierre Moussa a donné le cap au sein de son parti. Pas de répit pour 2024, car c’est l’année où il faut se mettre à préparer les échéances qui pointent à l’horizon. L’on peut penser à l’élection présidentielle de mars 2026, même s’il ne l’a pas évoquée. «En 2024, nous aurons à redoubler nos efforts, pour relever les défis qui s’imposent à notre parti et à notre peuple, conformément aux orientations du Comité central et à la vision du Président Denis Sassou-Nguesso. En effet, cette année revêt une grande importance pour l’avenir de notre parti, en raison des échéances cruciales dont les préparatifs et l’organisation seront au cœur de notre action», a-t-il déclaré dans son allocution de circonstance.
Pour le secrétaire général du P.c.t, il n’y a donc pas place au relâchement. Il faut mettre cette année à profit pour compléter les organes démembrés du parti. «La dynamisation des organes intermédiaires et de base du parti ainsi que des unions catégorielles reste une grande priorité. Dans ce cadre, le parti poursuivra l’action de complètement de ses organes démembrés tout comme il réunira les conditions pour la structuration de l’Organisation des femmes du Congo et de la Force montante congolaise», a-t-il poursuivi.
Pour sa part, le secrétaire permanent chargé des affaires électorales, Joseph Mbossa, a fait le bilan de l’année 2023. Il a indiqué que le P.c.t compte actuellement 614.164 membres dont 252.612 femmes, soit une représentativité féminine de 41%. «5.920 nouvelles adhésions ont été enregistrées en 2023 dont 2.717 femmes», a-t-il précisé.
Selon lui, «le Comité central avait prescrit au Secrétariat permanent du Bureau politique, quatre objectifs généraux, à savoir: conserver le pouvoir; dynamiser le parti; renforcer les relations avec les partis amis nationaux et étrangers et le mouvement associatif, ainsi que suivre l’action publique».

Une vue des participants.

«Au sujet de la conservation du pouvoir, un des objectifs spécifiques visés consistait à gagner les élections sénatoriales de 2023. Grâce au travail abattu par les 55 candidats investis par le parti, 52 ont été élus, soit 94,54% dont 16 femmes, soit 30,77%, sur un total de 72 sièges à pourvoir», a-t-il rappelé.
Concernant la dynamisation du parti, le secrétaire permanent aux affaires électorales a expliqué que «le complètement de certains secrétaires fédéraux et certaines commissions fédérales de contrôle et d’évaluation démembrés, notamment les fédérations du Kouilou, de la Likouala, du Niari, du Pool et de la Sangha. «Les présidents fédéraux ont reçu des directives pour le complètement des organes intermédiaires et de base du parti démembrés relevant de leurs structures respectives», a-t-il déclaré. «Le suivi des organes intermédiaires et de base du parti ainsi que l’encadrement des unions catégorielles ont été assurés au travers des contacts physiques ou téléphoniques avec les dirigeants fédéraux, des échanges de correspondances diverses et des descentes sur le terrain», a-t-il fait savoir. «Une attention soutenue a été accordée à l’O.f.c (Organisation des femmes du Congo) et à la F.m.c (Force montante congolaise), dans le cadre du suivi de leurs activités et de leur encadrement en 2023», a-t-il poursuivi.
Quant au renforcement de la coopération, il a indiqué que «le P.c.t s’est employé à renforcer, en 2023, ses relations avec le Parti communiste chinois, le Parti Russie unie, le Conseil national pour la défense de la démocratie, la Force pour la défense de la démocratie du Burundi, le Front patriotique rwandais, le Mouvement populaire de libération de l’Angola, le Parti de la justice et du développement de la Türkiye et le Front de libération du Mozambique».
De même, «le parti a entretenu des rapports dynamiques de coopération avec les ambassades de Chine, de la Fédération de Russie, de France et des Etats-Unis. Des relations plus suivies et plus efficientes ont été entretenues également avec les associations proches du P.c.t », a-t-il souligné.
En ce qui concerne le suivi de l’action publique, «les données collectées et analysées dans le domaine de l’éducation, de l’environnement, de la justice et des affaires sociales ont abouti à des recommandations formulées à l’endroit du gouvernement», a-t-il indiqué. Pour lui, «le bilan des activités menées par la direction politique du parti en 2023 est encourageant».

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles