back to top
28.2 C
Brazzaville
samedi 15 juin 2024 | 15:39
spot_img

Zone industrielle de Maloukou : Le ministre Fylla a réceptionné la chaîne de montage des tracteurs agricoles

Le ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Antoine Nicéphore Fylla Saint-Eudes, a réceptionné, jeudi 6 avril 2023, la chaîne de montage de tracteurs agricoles de la société Eco-Camaco, située dans la Zone industrielle de Maloukou, dans le District d’Igné (Département du Pool), au Nord de Brazzaville, sous le patronage du ministre d’Etat Gilbert Ondongo, représentant personnel du Président de la République, chargé du suivi et de l’évaluation des plans et programmes, en présence de Jean-Marc Thystère-Tchikaya, ministre des zones économiques spéciales et de la diversification économique, de Willy Etoka, président directeur général de la société Eco-oil, actionnaire d’Eco-Camaco, et de la directrice générale de la société Mesfield.

La chaîne de montaghe des tractreurs agricoles est fin prête dans la zone indsutrielle de Maloukou.
La chaîne de montaghe des tractreurs agricoles est fin prête dans la zone indsutrielle de Maloukou.

La chaîne de montage de tracteurs agricoles de la société Eco-Camaco est prête pour passer à la production. «Cette chaîne que nous montons au Congo fait partie de celles que nous avons déjà dans le monde. C’est aussi la première chaîne automatisée en Afrique. La conception de cette chaîne aura une capacité de production de 3.000 tracteurs par année dans le pays. Nous avons prévu de créer 200 emplois directs», a confié M. Wang, responsable de la chaîne de montage des tracteurs.
La création, en 2019, de la société Eco-Camaco, dont sont actionnaires l’entreprise chinoise Yto, premier fabriquant des tracteurs au monde, l’Etat congolais et l’entreprise Eco-oil energie, vise de relever le défi de la mécanisation de l’agriculture, afin d’accroître la production agricole congolaise, lutter contre la pauvreté et limiter les importations des denrées alimentaires. Cette ambition d’indépendance alimentaire sera créatrice d’emplois pour la jeunesse appelée à participer non pas seulement à l’agriculture, mais à une agriculture modernisée et mécanisée, aux rendements efficaces intégrées dans des échanges régionaux et mondiaux.
«Ce projet relève de la vision personnelle du Chef de l’Etat, Son Excellence Denis Sassou-Nguesso, vision que l’on retrouve dans son projet de société, le Chemin d’avenir. La matérialisation et l’opérationnalisation de cette vision a été réalisée des mains de maître du ministre de l’économie, des finances et du portefeuille public, le ministre d’Etat Gilbert Ondongo. Nous ne faisons qu’appuyer cette démarche, parce qu’elle est rationnelle, parce qu’elle vise à augmenter la production agricole nationale», a affirmé le ministre Antoine Nicéphore Fylla de Saint-Eudes.
La ministre des zones économiques spéciales, Jean-Marc Thystère Tchicaya, a félicité le Pdg Willy Etoka qui a tenu parole dans le temps avec le partenaire chinois. Il a rappelé qu’à l’initiative du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, et de son homologue du Rwanda, Paul Kagamé, il a été signé un contrat de concession qui lie les deux pays, le Congo et le Rwanda, à avoir un développeur pour le Parc industriel de Maloukou qui fait partie intégrante de la zone industrielle d’Ignié. «Ce partenariat est en train d’être opérationnalisé, puisque la représentante de la société Mesfield, la directrice générale, est ici avec nous et devrait commencer, sous quinzaine, les travaux de voirie pour viabiliser ce parc, de façon à continuer à attirer des investisseurs dans cette zone industrielle», a-t-il déclaré.
Pour sa part, le ministre d’Etat Gilbert Ondongo pense que la société Eco-Camaco va permettre de contribuer au premier pilier du P.n.d. «Notre volonté de développer l’industrie, notre volonté de développer l’agriculture, de mécaniser l’agriculture, ces deux volontés se sont rencontrées ici, à Maloukou. Cela tombe à point nommé, parce que nous sommes en train d’appliquer un Plan national de développement (P.n.d) 2022-2026, dont le premier pilier sur les six qu’il compte, c’est l’agriculture au sens large», a déclaré le ministre d’Etat.

Achille TCHIKABAKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles