33.2 C
Brazzaville
dim 14 avril 2024 18:09:27
spot_img

4ème édition du programme la miséricorde divine : La ville d’Oyo, lieu où partirait la bénédiction pour le Congo

Organisé conjointement par le Centre de lumière et l’Association les patriotes que dirige l’évangéliste Andréa Carole Sassou Nguesso, «le programme la miséricorde divine a été inspiré par le Seigneur le 9 janvier 2019, à Dakar, au Sénégal, à Andréa Sassou Nguesso, alors qu’elle était en séjour dans ce pays», soutient-elle. Après trois éditions, la quatrième s’est tenue du 3 au 5 février 2023, dans la salle de la mairie d’Oyo, sous le thème principal tiré du deuxième livre de 2 Chroniques, chapitre 7, le verset 14 : «Si mon peuple, sur qui est prononcé mon nom, s’incline et prie, s’il recherche ma face et revient de sa conduite mauvaise, moi, j’écouterai depuis les cieux, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays».

La quatrième édition du programme la miséricorde divine a mobilisé, à Oyo, les serviteurs de Dieu et les chrétiens de la localité, des serviteurs venus de la RD Congo, du Sénégal et de Brazzaville, tous membres du Centre de Lumière autour du thème, tiré de 2 Chroniques chap. 7, verset 14. La bénédiction était au centre de toutes les prédications. «L’Eternel ordonnera à la bénédiction d’être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne» (Deutéronome chapitre 28 verset 8).
«La guérison du Congo ne repose pas sur les politiques, mais plutôt sur un peuple qui doit s’humilier et chercher la face de Dieu», a indiqué un orateur. Il a attiré l’attention des participants sur le fait que «le peuple de Dieu est la source de la guérison du pays». Le programme miséricorde divine a pour objectif d’amener le peuple de Dieu au Congo à reconnaître ses fautes, à ne pas penser que les politiques sont responsables des malheurs où des faiblesses qui sont enregistrés dans l’application des politiques socio-économiques.
Pendant les trois jours de prière et de prédication, les serviteurs de Dieu et les chrétiens d’Oyo ont été édifiés sur «la clé pour la guérison du Congo». Les orateurs qui se sont succédé à la tribune, y compris l’évangéliste Andréa Sassou Nguesso, ont placé le peuple au centre des intérêts de Dieu, en l’invitant à la vraie humilité qui vient du Très-Haut, «lorsque nous avons le transfert de Jésus-Christ», a affirmé un autre orateur.
«Il est temps que nous devenions le peuple de Dieu, afin de permettre à Dieu d’agir dans notre pays, en partant d’Oyo», a lancé un orateur venu de la RD Congo. Pour lui, les fréquentations quotidiennes du Président Félix Antoine Tshisekedi est un signe que «quelque chose va se passer ici à Oyo». Un vrai défi pour l’église corps du Christ, qui doit faire face aux doctrines contraires et aux fausses croyances, pour préparer un peuple qui doit répondre aux aspirations du Christ et porté le message du salut.
Trois jours pour implorer la miséricorde de Dieu à travers le jeûne et la prière, suivis d’une nuit d’adoration et de louange, dont le clou a été un culte d’action de grâce, qui a permis aux fidèles d’intercéder en faveur des entreprises tenues par les enfants de Dieu, selon une promesse biblique: «L’Eternel ordonnera à la bénédiction d’être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne» (Deutéronome chapitre 28, verset 8)

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA
(De retour d’Oyo)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles