Les marchés domaniaux constituent des carrefours qui témoignent du quotidien des populations. C’est dans ce contexte que Robert Nzaou-Kissolo, photographe congolais, a montré certains aspects de la société congolaise, à travers son exposition photographique intitulée «Marché Total», réalisée à l’I.f.c (Institut français du Congo) de Brazzaville, le mercredi 7 février 2024. Celle-ci s’est déroulée en présence du directeur de l’I.f.c, de l’ambassadeure de France et des professionnels de la presse.

Les œuvres photographiques de Robert Nzaou-Kissolo sur le Marché Total, par l’idée de l’affluence, de la popularité, des denrées alimentaires vendues au quotidien, des vendeurs, de la mobilité continue des acheteurs, sans exclure les pousse-pousseurs, les taxis, les minibus et d’autres sujets inscrits dans une mobilité permanente, évoquent le réel d’une société congolaise.

Le photographe Robert Nzaou-Kissolo

«Si tu veux savoir ce qu’un peuple mange, découvrir les tendances de la mode et de la musique, c’est au marché que tout cela se passe. Les restaurants, les salons de coiffure, etc. C’est tout une vie qui se manifeste», a confié Robert Nzaou-Kissolo, qui a aussi voulu, à travers ses photos, marquer son respect envers les femmes vendeuses constituant la majorité des personnes qui fréquentent le Marché Total.
Cette réalité passe, également, par les hommes et les femmes, vendeurs reconnus ou à la sauvette dont le sacrifice au travail n’est souvent récompensé que par des revenus destinés à l’autosubsistance, a déclaré Émeraude Kouka, poète et critique d’art. Se pose aussi la question de l’hygiène publique qui est un véritable problème au Marché Total, comme dans les autres marchés domaniaux des communes congolaises. «Chaque image raconte une histoire unique sur le Marché Total, lieu emblématique de Brazzaville, et témoigne de la diversité culturelle, sociale et naturelle du Congo. Ces œuvres reflètent la vitalité urbaine et parfois les réalités difficiles, offrant ainsi un regard varié sur la réalité congolaise», a affirmé Lionel Vignacq, conseiller de coopération et d’action culturel et directeur de l’I.f.c.
Né en 1976 à Nkayi, dans le Département de la Bouenza, Robert Nzaou-Kissolo est un photographe congolais. Il est auteur de plusieurs expositions photos réalisées à Pointe-Noire (exposition photos en couleur Louzolo), «La vie en noir et blanc», la série de photos «Madia ya bwala» et bien d’autres. Après son exposition à Fond Tié-Tié (Pointe-Noire) où il a présenté le Marché Total, il est venu à l’I.f.c. de Brazzaville. L’objectif, pour lui, étant avant tout la conservation archivistique des œuvres reflétant la réalité variée de la société congolaise.

Céleste Exaucé
SINDOUSSOULOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici