28.2 C
Brazzaville
sam 13 avril 2024 10:51:12
spot_img

Musique : Il y a 20 ans, Youlou Mabiala, le prince de la rumba, était victime d’un a.v.c

Dans la soirée du 15 août 2004, l’artiste musicien congolais, Georges Youlou Mabiala, et son orchestre, Kamikaze Loninguissa, donnent un concert au banquet offert par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, aux invités d’honneur de la fête de l’indépendance, à Pointe-Noire. Alors qu’il est sur scène, il est foudroyé par un A.v.c (Accident vasculaire cérébral). Il est aussitôt évacué à l’Hôpital de Loandjili. Puis, il est transféré au C.h.u de Brazzaville où il sera interné plusieurs mois. A la demande insistante de la famille et de ses collègues artistes, le gouvernement finira par lui octroyer le soutien nécessaire pour son évacuation en France, pour des soins médicaux plus appropriés.

En France, Youlou Mabiala, est accueilli sous le toit conjugal de sa soeur cadette, Mme Marie Noëlle Bakekolo. Finalement, c’est le terme de sa grande carrière artistique, à l’âge de 57 ans. L’histoire retiendra du 15 aout 2004, une date tragique qui a admis à la retraite anticipée, l’un des artistes les plus importants de l’histoire de la rumba congolaise, à savoir Youlou Mabiala, encore appelé «Le Prince YM». Avec incertitude et grande inquiétude, ses fans recevaient, ce soir-là, une douloureuse nouvelle. C’est ainsi que l’odyssée de sa longue convalescence a commencé: sa longue et patiente rééducation physique.
Né le 6 mars 1947, à Brazzaville, Youlou Mabiala commence sa carrière musicale très tôt, en 1963, alors qu’il n’a que 16 ans, quand il est recruté par l’Orchestre Ok Jazz de Luambo Makiadi Franco, à Léopoldville (aujourd’hui Kinshasa), après quelques années d’amateurisme dans deux groupes vocaux à Brazzaville, «Les Mains blanches», puis «Les griots». Grâce à sa voix et son talent vocal, avec le soutien des anciens comme Simaro Masiya et Vicky Longomba, il progresse et devient un des chanteurs importants de l’orchestre.
Vicky Longomba l’emmène d’ailleurs dans l’orchestre qu’il fonde, quand il quitte l’Ok Jazz en 1972. Mais sa carrière ne décolle pas. C’est en opérant un retour au bercail, dans l’Ok Jazz, en 1976, que sa chanson «Kamikaze» le propulse d’une grande popularité dans le public. Emporté par ce succès, Youlou Mabiala rejoint sa ville natale, Brazzaville, un an plus tard, et avec Michel Boyibanda et Loko Massengo «Djeskain», ils fondent l’Orchestre «Les trois frères» qui démarre par un grand succès avec le tube «Koumbé Koumbé». Un an plus tard, suivra le titre «Saley», qui est aussi un grand succès. Mais, les succès sont faits pour désunir les artistes. En 1980, Youlou Mabiala s’en va créer «Kamikaze Loninguissa» qui fera la suite de sa carrière jusqu’à l’événement fatidique de Pointe-Noire.
Entre temps, après la mort de Franco en 1989 et la dislocation de l’Ok Jazz en 1994, il est sollicité par la famille de Franco, pour relancer ce grand orchestra, en le fusionnant avec le sien. La formule ne dure pas malgré quelques succès et Le Prince rejoint Brazzaville au début des années 2000. Son séjour à Brazzaville, en juin 2023, après 19 ans de vie en France, a été une excellente nouvelle pour ses fans ainsi que les membres de sa famille.

Roland KOULOUNGOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles