back to top
35.4 C
Brazzaville
mercredi 12 juin 2024 | 15:35
spot_img

Session ordinaire du Cese (Conseil économique social et environnemental) : Emilienne Raoul souhaite atteindre la vitesse de croisière dans la tenue des sessions

Le Cese (Conseil économique, social et environnemental) a tenu, du 20 au 23 décembre 2022, sa quatrième session ordinaire, dans la salle de conférence du Ministère de la justice, à Brazzaville, sous l’égide de sa présidente, Mme Emilienne Raoul, en présence des membres du bureau dont le rapporteur, Louis Patrice Ngagnon. Cette session a permis aux membres de cette institution de traduire leurs perceptions, leurs visions et leur avenir pour consolider leurs avis.

Photo de famille à la fin de la session
Photo de famille à la fin de la session

Au cours de leur quatrième session, les membres du Cese ont partagé les connaissances autour des trois thèmes axés sur «le programme national de développement P.n.d 2022-2026 et ses répercussions sur le plan économique, social et environnemental», à savoir: «Le Congo et la résilience économique, sociale et environnementale» et «La stratégie du secteur privé national au financement du P.n.d».
L’ensemble des exposés présentés au cours de cette session ont porté essentiellement sur le développement économique et humain, pour participer à l’élaboration des décisions au niveau national, notamment dans son rôle de conseil auprès des pouvoirs exécutif et législatif.
Après ces exposés, les conseillers ont procédé à l’appréciation et à l’adoption des différents rapports des commissions. Les échanges ont, pour la plupart, porté sur l’analyse des questions économiques, sociales et environnementales. Au regard des enjeux de toutes ces questions, les conseillers ont formulé des recommandations sur les pistes d’actions.
Concernant la Commission des affaires économiques, il est urgent, entre autres, d’intégrer davantage les cultures vivrières (manioc, ignames, patates, bananes plantains etc.) dans la chaîne de valeur agricole. Parmi les recommandations de la Commission des affaires sociales, il y a lieu de prendre en charge, de façon précoce, la personne handicapée, face à la persistance des facteurs de santé, d’inégalité sociale et culturelle.
La Commission des affaires éducatives, culturelles et religieuses a recommandé, entre autres, d’engager des dialogues entre pouvoirs publics et le monde du sport. Pour sa part, la Commission des affaires environnementales a demandé, entre autres, que les pouvoirs publics fassent preuve de leur devoir d’inciter les entreprises minières à respecter les clauses inscrites dans le cahier des charges, en veillant particulièrement à la ré végétalisation des sites exploités, très souvent fortement dégradés.
Clôturant la session, Mme Raoul Emilienne a relevé les efforts fournis, tout en dénonçant quelques faiblesses. «La quatrième session ordinaire de l’assemblée générale du Conseil économique, social et environnemental a été une session pleine d’enseignement et de recadrage dans les domaines vitaux de fonctionnement de notre institution. Vous m’avez, en quelque sorte, donné des ailes, pour braver toutes les pesanteurs tant humaines que structurelles qui me plombaient. Les réformes, je vais les engager comme j’ai prévu de le faire. Malgré nos efforts, notre institution peine à atteindre sa vitesse de croisière relative à la fréquence de la tenue de ses assemblées générales», a-t-elle déclaré.

Martin BALOUATA-MALEKA

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles