back to top
24.2 C
Brazzaville
dimanche 21 juillet 2024 | 23:56
spot_img
Eu égard à la situation internationale de ces jours-ci, engendrant par-ci et par-là des lamentations et de la grogne quelque fois en sourdine voire étouffée, nos amis communs, Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu, comprennent pourquoi nos peuples sont devenus aussi veules, en lisant cette réflexion prémonitoire du journaliste, philosophe et essayiste allemand, Gunther Anders, en 1956, que leur a...
Au cas où tu ne le saurais pas, une culture du mensonge, de la diffamation, de la calomnie et de l’animosité est en train de prendre racine dans notre pays. Dans les réseaux sociaux, la diffamation, le mensonge, la manipulation et la haine ont pris une ampleur jamais connue auparavant. On ne sait pas si l’institution de Philippe Mvouo...
Nos amis communs, Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu ont remarqué que l’attribution, par le gouvernement, de nos terres agricoles aux Rwandais est une affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive chez les Congolais. Dans les ngandas comme dans les veillées mortuaires, dans le transport en commun comme dans les marchés, les gens ne brodent qu’autour de cette...
Le mois dernier, l’on a célébré la journée internationale du livre. Nos amis communs Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu, rats de bibliothèques, ont été célébrer ladite journée, dans une école de la périphérie brazzavilloise, plus exactement au Quartier Massengo. Dans leur discours, ils ont expliqué aux élèves présents, ce que c’est qu’un livre. A ce propos, ils ont lu cette...
Le peuple rwandais est en train de célébrer, ces jours-ci, les 30 ans du génocide qui a été perpétré contre les Tutsis et les Hutus modérés. En suivant le déroulement des cérémonies organisées à cette occasion, nos amis communs Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu concluent que l’homme reste toujours un loup pour l’homme, malgré les appels pour la paix,...
Depuis que le Président de la République a décrété 2024 comme l’année de la jeunesse, nos dirigeants, que ce soit les ministres, les honorables députés, les vénérables sénateurs, etc, ne parlent plus que de l’année de la jeunesse dans leurs discours, sans qu’on ne voie ce qui change pour les jeunes. Pourtant, au centre de cette décision, il y...
Nos amis Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu sont rentrés du Monastère de la Bouenza où ils ont prié pour la paix, l’unité et le pardon entre tous les Congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Ils estiment à bon escient que tous les Congolais ont besoin de s’ouvrir au pardon, pour renouer les liens rompus, pour...
Décidément, notre ami commun, Yakamambu, a l’œil de lynx. Il est curieux. Loin de lui la curiosité malsaine, comme aurait dit le père Alix Francoeur. Mais, la curiosité intellectuelle. En tout cas, il observe tout, il voit tout, il sait tout et il emmagasine tout dans son cerveau. Ah sacré Yakamambu! Il me charge de t’informer qu’en fréquentant les uns...
Nos amis communs, Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu sont contents de l’année décrétée pour la jeunesse par le Président de la République. Mais, ils se disent: qu’est-ce que cette année va apporter à chacun des jeunes congolais? Alors, ils ont débattu entre eux. Au regard de l’érosion des valeurs morales au sein de la société congolaise, ils pensent qu’il...
Après mars, considéré comme le mois de martyrologe au Congo, nos amis communs, Itoua, Mboungou, Tati et Yakamambu, après le Monastère de la Bouenza où ils avaient été prier pour notre pays, ont voulu aller déposer, le 18 mars, une gerbe de fleurs sur la tombe du Président Marien Ngouabi, fondateur du Parti congolais du travail (P.c.t) et ancien...

Notre éditorial

Propos d'étape

Lettre de Yakamambu

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !