back to top
29.2 C
Brazzaville
mardi 16 juillet 2024 | 17:22
spot_img

Ministère du plan, de la statistique et de l’intégration régionale : Le recensement général de la population, c’est parti dès mardi 25 avril !

La ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a fait savoir, lors d’une conférence de presse animée samedi 22 avril dernier, à Brazzaville, qu’elle est confiante sur la réussite du cinquième R.g.p.h (Recensement général de la population et de l’habitation) qui sera lancé dès le mardi 25 avril et qui se déroulera pendant un mois (jusqu’au 24 mai), sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, à quelques jours du lancement officiel de cette opération, elle a dit qu’elle est «sereine, parce que les grandes étapes qui sont prescrites par le système des Nations unies ont été respectées».
Comme tout recensement général de la population, celui de cette année va démarrer par le recensement du premier citoyen de la République, le Président Denis Sassou-Nguesso, avant de s’étendre au reste de la population, suivant la phase du dénombrement principal des Congolais et des étrangers résidant au Congo. 8.000 agents recenseurs ont été formés et ils sont déployés sur le terrain. Ils vont aller de domicile en domicile, de quartier en quartier, de village en village, suivant les zones qui leur sont attribuées, pour compter les habitants, dans leurs familles.
Dès mardi 25 avril, l’heure de vérité va donc sonner. L’idéal est que tout se passe bien. «Voilà pourquoi les personnes cibles doivent se préparer à ce dialogue. A cela s’ajoute l’innovation avec le numérique. Pour la première fois, le R.g.p.h se fera avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (T.i.c) dans la collecte et le traitement des données», a indiqué la ministre Ebouka-Babackas. Elle pense, par ailleurs, que personne ne doit rater cette opportunité de se faire recenser. Car, il se fait en un seul tour et la sincérité de la population, à ce sujet, est indispensable et attendue.
S’agissant du vide constaté dans l’organisation de cette opération de 2007 à 2023, la ministre Ebouka-Babackas a fait savoir qu’il y a eu des causes exogènes que sont la crise économique de 2014 et la crise sanitaire de 2019 relative à la pandémie de covid-19 qui expliquent ce retard.
Quant aux perspectives et retombées de ce recensement basé sur la collecte de données sur les personnes physiques, les logements, habitations ou infrastructures, cela va permettre la mise à jour des données démographiques à travers tout le pays. «Ces informations vont servir à tout le monde et chacun trouvera son compte», a affirmé Madame la ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale.
Notons qu’au sortir de cette conférence de presse, la ministre du plan et son staff se sont retrouvés au cabinet, pour présenter l’application Jackpot qui est un système de messagerie intelligent et interactif qui comportent des questions prédéfinies avec leurs réponses sur la base des expériences acquises dans la phase pilote tirée des préoccupations fréquentes des populations. Ce Jackpot est déployé non seulement sur WhatsApp mais aussi sur Facebook. «Il y a aussi un call center (centre d’appel) dont le numéro est toujours précédé de 00.242.06.774.06.06. Il est gratuit pour les abonnés M.t.n, mais payant pour ceux d’Airtel Congo», a précisé Diane Michelle, la chargée en communication du Fnuap. Face aux fake news des réseaux sociaux la ministre du plan compte sur la presse nationale et internationale pour bien informer les populations. Pourvu que la campagne de sensibilisation soit intensifiée durant le recensement.

Achille TCHIKABAKA

Pour tout renseignement, centre d’appel: 00.242.06.774.06.06

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles