back to top
28.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 20:51
spot_img

Ministère de l’économie forestière : Signature d’un mémorandum d’entente pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

La ministre de l’économie forestière, Mme Rosalie Matondo, a signé, le 20 avril 2023, à Brazzaville, avec la représentante de la Fao au Congo, Mme Yannick Ariane Rasoarimanana, un mémorandum d’entente pour la mise en œuvre de trois projets portant sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre des forêts du Congo, d’ici à 2035.
Il s’agit du Projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre des forêts (Preforest), du Projet de renforcement du potentiel en bois énergie durable (Porep), ainsi que du Système national de mesure, de notification et de vérification (Syna-M.n.v). Selon la ministre Matondo, ces trois projets vont favoriser la diversification des systèmes de production, afin de générer des bénéfices socio-économiques.
Le Preforest, qui va permettre de réduire les émissions de 084 millions de tonnes de gaz carbonique par an, vise à mettre en place 14.500 hectares de plantations agroforestières et 5.000 hectares de régénération naturelle assistée dans les Départements des Plateaux, du Pool, de la Bouenza, du Niari et du Kouilou.
Le Prorep, dont le but est de renforcer le potentiel en bois-énergie durable du bassin d’approvisionnement de Brazzaville, en établissant 2.700 hectares de plantations agroforestières, compte réduire de 830.230 tonnes de carbone.
Le Projet d’opérationnalisation du Syna-M.n.v, quant à lui, a pour rôle d’assurer le suivi des activités prises en compte par la stratégie nationale Redd+ et d’estimer les émissions et les absorptions des gaz à effet de serre propres aux secteurs des forêts et de l’utilisation des terres.
Signés respectivement le 10 août 2021, le 14 octobre 2021 et le 7 février 2022, ces projets ont connu un retard dans leur lancement, à cause de certaines insuffisances constatées lors du montage juridique des documents des projets. Pour la ministre Matondo, la signature du mémorandum d’entente scelle les nouvelles bases de travail entre la Fao et le gouvernement congolais. Elle va favoriser également la mise en œuvre de l’initiative «Décennie africaine et mondiale de l’afforestation», lancée par le Chef de l’E tat, M. Denis Sassou-Nguesso, lors de la Cop 27, tenue à Sharm El Sheikh, en Egypte.
De son côté, Mme Rasoarimanana a signifié que ces projets sont stratégiques pour le Congo, au regard des engagements pris dans la lutte contre les changements climatiques. Elle souligne que l’impact de leur mise en œuvre est attendu sur le plan socio-économique, avec la consolidation de filière agricole et la création d’emplois durables en zone rurale. Outre la signature de ce mémorandum d’entente, la représentante de la Fao a procédé à la signature de deux protocoles d’accord avec le coordonnateur du Programme national d’afforestation et de reboisement (Pronar), M. François Mankessi, et la directrice du Centre national d’inventaire et d’aménagement des ressources forestières et fauniques (Cniaf),

Mme Carine Saturnine Milandou.

(Tiré de l’ACI)

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles