back to top
28.2 C
Brazzaville
jeudi 18 juillet 2024 | 20:47
spot_img

Ministère de l’énergie et de l’hydraulique : Tenu d’un atelier sur l’amélioration du service public de l’électricité au Congo

Du 25 au 26 mars 2024, la salle de conférence de la B.s.c.a (Banque sino-congolaise pour l’Afrique), à Brazzaville, a abrité les travaux d’un atelier sur l’amélioration du service public de l’électricité au Congo, à l’initiative du Ministère de l’énergie et de l’hydraulique. Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été patronnées par Frédéric Maniénzé, directeur de cabinet du ministre de l’énergie et de l’hydraulique, représentant le ministre Emile Ouosso. A l’issue de cette réunion de deux jours, une quinzaine de propositions ont été adoptées, afin d’améliorer l’offre d’électricité au Congo et en finir avec les coupures qui font tant de mal aux usagers.
Les participants à l’atelier sur l’amélioration du service public de l’électricité au Congo sont venus du Ministère de l’énergie et de l’hydraulique, du secrétariat permanent du P.e.a.c (Pool énergétique de l’Afrique centrale), de la société nationale E2c (Energie électrique du Congo) ainsi que des sociétés concessionnaires des centrales de production d’électricité. Il s’est agi pour eux d’échanger sur les maux qui minent le service public de l’électricité en République du Congo et en proposer des solutions.
En effet, ces derniers temps, l’accès à l’électricité pose problème, notamment à Brazzaville et Pointe-Noire. D’où la convocation de cette réunion technique par le ministre Emile Ouosso, afin de remédier à cette situation qui ne fait que perdurer. Au terme de cet atelier, plusieurs recommandations ont été adoptées par les participants, dans le compte-rendu des travaux lu par Emile Tsakala, conseiller à l’énergie. Il s’agit entre autres de:
– la tenue régulière des réunions technico-commerciales entre les sociétés E2c, Sau et S.n.e.l S.a (RD Congo);
– la finalisation des travaux de réhabilitation du groupe G2 de la Centrale hydroélectrique d’Imboulou;
– le développement d’une nouvelle capacité de production hydroélectrique de grande puissance;
– l’augmentation de la capacité de ligne Brazzaville-Pointe-Noire par l’installation des compensateurs séries;
– la modernisation et le renforcement des réseaux de distribution d’électricité de Brazzaville;
– la construction d’une nouvelle ligne T.h.t (Très haute tension) Brazzaville-Pointe-Noire;
– la révision des transformateurs de puissance et l’optimisation de la chaîne de commande sur l’ensemble des nœuds du réseau de transports.
La cérémonie de clôture de cette rencontre a été marquée par la signature du compte-rendu des travaux et l’échange de parapheurs entre le représentant du ministre et leurs différents partenaires. Tout en remettant ces parapheurs à chaque partenaire, Frédéric Maniénzé a signifié solennellement que ce geste est synonyme d’un engagement quant à la concrétisation de tout ce qui a été décidé, durant l’atelier.
Dans son mot de clôture, le directeur de cabinet s’est dit heureux de la bonne tenue des travaux de l’atelier sur l’amélioration du service public de l’électricité au Congo et de la moisson obtenue, «qui rendra possible la traduction, dans les faits, des recommandations» adoptées. Il a exhorté les participants à tenir leurs engagements, pour que «les graines plantées ce jour connaissent une bonne germination».

Hervé EKIRONO

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles