back to top
28.2 C
Brazzaville
dimanche 23 juin 2024 | 15:02
spot_img

Projet Riverside à Brazzaville ou comment se mettre à l’abri des crues du Fleuve Congo

Tourisme

Projet Riverside ou comment se mettre à l’abri des crues du Fleuve Congo

Construire sur une berge suppose la prise en compte, avec marge de sécurité, des niveaux maximum et minimum des eaux avoisinantes et donc la maîtrise du cycle hydrologique, qui est influencé et dominé par les forces de la nature. L’ayant compris, la société Startstone Congo, qui est en train de réaliser le Projet Riverside, qui consiste à ériger une plateforme immobilière et touristique sur la berge du Fleuve Congo, entre le Restaurant Mamiwata et le Rond-point du Tchad, derrière le Ministère de la défense nationale, au centre-ville de Brazzaville, a pris la précaution de calibrer le niveau de sa plateforme à +2,5 mètres au-dessus du plus haut niveau de crue du fleuve, mettant ainsi le projet à l’abri des dégâts naturels liés aux inondations.

Le Fleuve Congo est actuellement en crue. Selon le gouvernement, «notre pays subit des précipitations exceptionnellement graves, depuis plusieurs semaines. Ces pluies diluviennes ont plus précisément touché les Départements de la Likouala, de la Sangha, de la Cuvette, des Plateaux, du Niari, de Pointe-Noire et de de Brazzaville. Selon les experts, ces précipitations sont deux fois plus importantes que la moyenne habituelle. Il est relevé que le niveau des eaux de la Rivière Oubangui, affluent majeur du Fleuve Congo, a atteint un record de hauteur sur la période 2022-2023», signale le porte-parole du gouvernement, le ministre Thierry Lézin Moungala, parlant des inondations qui touchent les villages de plusieurs départements de notre pays. La situation des précipitations est la même dans le pays voisin, la RD Congo, où le Fleuve Congo prend sa source.
La conséquence en est la montée des eaux des cours d’eau dans notre sous-région. Au point où le Groupement d’intérêt économique pour le service commun d’entretien des voies navigables, en sigle (G.i.e-S.c.e.v.n) a alerté, dans un courrier du 30 décembre 2023, que «la montée actuelle des eaux dans la région a atteint une valeur inquiétante de 538 centimètres à l’échelle du Beach (Brazzaville) dépassant significativement toutes les crues observées depuis 62 ans, à l’exception de celle de 1961 où les eaux avaient atteint la hauteur de 555 centimètres à l’échelle du Beach». Il précise que «toutes les berges dont les côtes sont inférieures à la côte de 293,44m des plus hautes eaux au niveau, en partant du Beach de Brazzaville, sont susceptibles d’être inondées durant cette crue. Tous les villages et zones riverains de notre pays de basses altitudes sont inondés à l’heure actuelle et même en RD Congo».
Les travaux de remblayage de la plateforme sur le Fleuve Congo
Le remblayage de sable sur la plateforme.
Face au phénomène naturel de fluctuation du niveau des eaux, la société Startstone Congo a pris la précaution de faire réaliser, en 2021, une batterie d’études physico-techniques du comportement du Fleuve Congo, ces cent dernières années, avant de lancer son projet de plateforme touristique et immobilière. Elle dispose ainsi d’études approfondies de modélisation précise et d’un plan d’action solide et essentiel pour minimiser les impacts des crues et protéger les communautés riveraines et les infrastructures à construire. Ayant repéré les plus grandes crues, elle calibré le niveau de sa plateforme à +2,5 mètres au-dessus du niveau de la plus grande crue du fleuve. Les travaux de remblayage en sable de la plateforme ont été lancés et se poursuivent normalement.
A gauche le ban de sable de la plateforme qui dépasse le niveau des eaux du fleuve en crue
La plateforme va s’étendre sur 50 hectares.
Par ailleurs, il sied de signaler que le Projet Riverside a fait aussi l’objet d’études environnementales, pour déterminer le patrimoine environnemental de la zone. Il a été démontré que ce projet va générer des impacts insignifiants sur l’air, l’eau et le climat. Ce faisant, le Projet Riverside, qui va être réalisé en deux phases sur une plateforme d’un total de 50 hectares gagnés sur le Fleuve Congo, ne subit pas des inondations comme ses voisins en sont victimes.
Au-delà de cet épisode, les promoteurs du Projet Riverside pensent que la montée des eaux dans la sous-région, telle que démontrée par les exemples que nous voyons depuis quelques jours ici et là, devrait préoccuper les pouvoirs publics, sur les règles à observer concernant tout projet d’aménagement d’une berge. Cela souligne l’urgence de mettre en place des mesures d’adaptation et d’atténuation pour les projets qui n’ont en soubassement aucune études techniques fiables. Il est crucial de développer des stratégies pour faire face aux impacts potentiels sur les infrastructures, les communautés et l’environnement.

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles