back to top
27.2 C
Brazzaville
vendredi 12 juillet 2024 | 19:25
spot_img

La route Ngambari-Mindouli, dans le Pool, abandonnée?

Commentaire

La route Ngambari-Mindouli, dans le Pool, abandonnée?

La nouvelle catastrophique est tombée drue comme un couperet. Elle a été donnée par l’ambassadeur de l’Union européenne, Giacomo Durazzo, lors d’une conférence de presse de l’Equipe Europe de Brazzaville, vendredi 5 mai 2023: le projet de construction de la route Kinkala-Mindouli a été abandonné. Et pour cause, en difficultés financières, l’Etat congolais n’a pas pu honorer tous ses engagements. En plus, ce projet a laissé un contentieux entre l’Etat congolais et la société en charge des travaux. D’aucuns pensent que le Département du Pool, et partant le Congo, ne mérite pas pareille sentence.

La coopération entre l’Union européenne et le Congo a aussi ses ratés. A l’instar du projet de construction de la route Gambari-Mindouli (60 km), financée dans un contrat mixte entre l’Etat congolais et le 10ème Fed (Fonds européen de développement) et dont les travaux étaient réalisés par les sociétés Socofran et Razel-Bec. Les travaux furent lancés par le Président de la République, le 26 juin 2015, lors d’une cérémonie à l’entrée de Mindouli. Ils connaîtront beaucoup d’arrêts, à cause du retard de versement de la quote-part du Congo et aussi de l’insécurité dans le Pool.
Aujourd’hui, après l’annonce de la nouvelle d’abandon de ce projet, c’est un sentiment d’indignation qui étreint les populations du Pool. C’est aussi, il ne faut pas se le cacher, un sentiment de honte pour notre gouvernement qui n’a pas voulu engager le reste des fonds nécessaires à la poursuite de la réalisation de cette route. C’est un précédent dont on ne mesure pas assez les conséquences. «Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras». Ainsi, aucun projet ne peut aboutir dans le Département du Pool, tant on n’en a pas fait le plaidoyer. Ce geste n’honore pas les pouvoirs publics que la plupart des habitants du Pool taxent de pratiquer l’exclusion de leur département dans le développement du pays. Tous les prétextes sont bons pour cela à commencer par l’insécurité ou la présence de Ntoumi. L’ancien ministre Jean Itadi se demandait, dans une interview, vu l’abandon de ce département, si le Pool faisait vraiment partie du Congo. C’est ici aussi le lieu de souligner la responsabilité du Conseil départemental du Pool, qui aurait dû faire de ce projet, son cheval de bataille, en faisant le lobbying auprès du gouvernement pour qu’il dégage le reste des fonds de sa contre-partie.
L’abandon de ce projet couvre aussi de honte les cadres ressortissants du Pool qui sont aux affaires (ministres, parlementaires, conseillers, etc). Ils ne suivent pas l’exemple de leurs collègues de la Cuvette qui suivent de près la réalisation des projets dans leur département. L’abandon des travaux de la route Gambari-Mindouli, dans une zone qui concentre une bonne partie des populations du Pool, est encore une preuve fournie aux détracteurs de continuer à accuser les tenants du pouvoir de mener une politique de marginalisation du Pool, considéré comme un département têtu. Quels arguments demain nous aurons devant ces jeunes marqués par l’exclusion et la discrimination dont est victime le Pool?
Jean-Clotaire DIATOU

Oh bonjour
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles